Accueil du site > Politique > A Thiès mercredi, avec Wade : Les menaces planent sur la tête de (...)

A Thiès mercredi, avec Wade : Les menaces planent sur la tête de Macky

dimanche 18 mars 2012

La cité du rail semble filer droit vers un mercredi des plus mouvementés de cette campagne électorale comptant pour le second tour de la présidentielle. Les deux candidats en lice, Macky Sall et Abdoulaye Wade, sont en effet attendus mercredi à Thiès. Et déjà, les jeunes de l’Ujtl conduits par le secrétaire général du Comité de liaison fédéral Ablaye Tine et ceux des Jeunesses wadistes mobilisés derrière Mouhamed Lamine Massaly sont sur le pied de guerre. Ils sont même allés, hier, jusqu’à déclarer Macky Sall, persona non grata dans la cité du rail. Car, font-ils savoir, il ne sera jamais question pour eux de laisser Macky Sall et ses hommes venir les provoquer impunément chez eux.


(Correspondance) - le télescopage entre Macky Sall et Abdoulaye Wade mercredi dans la cité du rail est gros de dangers. Les jeunes de l’Ujtl sous la houlette de Massaly ayant décidé de barrer la route à Macky Sall. En effet, selon eux, Macky Sall et ses hommes font dans la provocation en décidant de venir battre campagne à Thiès le même jour que leur candidat. Ce d’autant que, fait savoir Lamine Massaly, c’est la date du 14 mars qui était initialement retenue par la coalition Bennoo Bokk Yaakaar dans son programme de campagne. Une date qui a été, selon eux, ‘expressément’ décalée par ces derniers pour la faire coïncider avec celle retenue par les Fal2012. ‘Ils (Macky Sall et son camp, Ndlr) nous provoquent et nous trouveront sur leur chemin. Macky Sall ne mettra pas les pieds à Thiès’, avertit Massaly et ses frères de parti qui se disent prêts à en découdre avec leurs adversaires de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar si ces derniers se hasardent à fouler le sol thiessois mercredi.

Interpellé sur la question, Abdou Mbow, patron des jeunes de l’Apr qui était à la tête de la caravane des jeunes de Bennoo Bokk Yaakaar à son étape thiessoise, dégage en touche. Pour lui, il n’a jamais été question pour sa coalition de faire dans la provocation. Leur souhait, dit-il, est d’accueillir leur leader et de dérouler paisiblement leurs activités de campagne comme cela a toujours été le cas. En effet, dit-il, il ne peut ni ne doit y avoir de télescopage entre les deux candidats. Surtout, fait-il savoir, quand on sait que, dans son programme, Wade ne prévoit pas tenir un meeting à Thiès. ‘Il a simplement choisi de faire le tour des familles religieuses pour ensuite se replier avec ses mallettes d’argent à la gouvernance où il prévoit de recevoir en audience ses militants et sympathisants’, ironise le patron des jeunes de l’Apr.

Pendant ce temps, poursuit-il, la coalition Bennoo Bokk Yaakaar sera en train de dérouler sa caravane dans les artères de la ville. Laquelle caravane devrait se terminer à la Promenade des Thiessois où il est prévu un meeting. Pour dire, selon lui, que les chances de télescopage entre les deux camps sur le terrain sont quasi nulles si d’un côté comme de l’autre on tient à sauvegarder un climat paisible. Toutefois, précisera Abdou Mbow, même s’il est vrai que sa coalition est pour une campagne et une élection apaisées, elle ne se laissera pas marcher dessus. ‘Partout où nous avons été nous avons déroulé notre programme paisiblement et sans provocation aucune. Mais à chaque fois que nous avons été attaqués, la riposte a été immédiate’.

Abdou dit s’attendre à tout avec les Fal2012 ‘qui n’ont plus aucune ressource que de verser dans la violence et l’intimidation, les achats de conscience et la recherche effrénée de ndiguël (consigne de vote, Ndlr)’. Aussi précisera-t-il qu’il faut que les gens ne perdent de vue que ces consignes, le candidat Wade en avait bénéficiées au premier tour et cela ne l’a pas l’empêché d’être mis en ballottage pour aller au second tour. Pour dire, selon lui, qu’avec l’appui de toute l’opposition de la Société civile, la victoire est presque acquise pour son candidat. Ce qui, poursuit-il, n’empêche pas de faire dans la vigilance et de veiller à la sécurisation du vote. Abdou Mbow appelle donc tous les militants de son parti et ceux des partis alliés à se mobiliser mercredi pour accueillir Macky Sall à Thiès.

Répondre à cet article