Accueil du site > Politique > Abdoulaye Baldé : « Wade m’a dit : quand un fils déconne, son père a le droit (...)

Abdoulaye Baldé : « Wade m’a dit : quand un fils déconne, son père a le droit de le corriger. » Samed

samedi 21 janvier 2012

e ministre d’Etat Abdoulaye Baldé était hier face à ses militants de Ziguinchor. Une occasion pour lui de réaffirmer à ces derniers, son engagement à la famille libérale. « Seuls réussiront ceux qui ont pu garder la constance et aller droit en ayant des objectifs biens définis. C’est pourquoi, m’inspirant de ces valeurs, qui m’ont été inculqués par mes parents, je reste fidèle. Quand cela s’est passé j’étais ému et les gens et les gens ont aussi exprimés ce qu’ils avaient sur le cœur. Mais je pense qu’en toute chose il faut savoir raison garder. Le président de la république est un père pour moi. D’ailleurs quand cela s’est passé, il m’a appelé et m’a dit : « un père rencontre un fils qui déconne, qu’est-ce qu’il doit faire ?il a levé la main comme pour me frapper, alors je lui ai dit : Mr le président, peut être que depuis lors on n’a pas communiqué mais dans mon comportement et dans mon propos, je pense que je n’ai jamais offensé le père. Et ce serait trahir le père, le PDS, si le bateau était en train de tanguer et qu’un des matelots saute. Mais j’ai le droit de le dire quand je ne suis pas content. » a dit le ministre d’Etat. Revenant sur ses relations avec le fils de Wade, Baldé dira qu’il ne se passe absolument rien entre aux deux. Ils sont en de bons termes.


Répondre à cet article