Accueil du site > Société > Alex Segura, ex-représentant résident du Fmi : « Je retiendrai surtout (...)

Alex Segura, ex-représentant résident du Fmi : « Je retiendrai surtout l’amitié des Sénégalais »

samedi 26 septembre 2009

Reçu hier par le Président de la République, l’ex-représentant du Fonds monétaire international (Fmi), Alex Segura a affirmé quitter Dakar avec beaucoup d’émotion. Après une mission de trois ans, M. Segura dit avoir travaillé dans un cadre serein avec ses interlocuteurs, grâce à la Téranga (l’hospitalité en wolof)... Nous l’avons rencontré hier, à l’aéroport, peu avant son départ du Sénégal.


« J’ai passé trois années au Sénégal et c’était extrêmement réjouissant. Cela a été une expérience inoubliable à la fois pour moi et ma famille qui ne connaissait pas l’Afrique. Donc, je quitte avec beaucoup d’émotion, beaucoup de tristesse à la fin de ce chemin », a confié Alex Segura juste avant son départ de Dakar hier dans la soirée.

Après une mission de trois ans au Sénégal comme représentant résident du Fonds monétaire international (Fmi), Alex Segura, a dit éprouver des sentiments d’une profonde émotion. M. Segura, qui est connu pour ses avis de position sur les questions économiques durant son séjour à Dakar, affirme quitter le pays avec la conviction qu’aujourd’hui, que « le Sénégal est un peuple fort, plus qu’il y a un an ».

« Ce que je retiendrai du Sénégal, en dépit des commentaires que vous pouvez entendre ailleurs, ce ne sont pas les dérapages, ce ne sont pas les difficultés de trésorerie, c’est plutôt l’amitié des Sénégalais. » L’amitié des Sénégalais qu’Alex Segura confie, avoir trouvée partout, dans la rue, dans l’administration publique. Des gens, dit-il, qui l’ont soutenu, qui l’ont marqué par leur amitié, qui l’ont encouragé pendant des moments difficiles. « Ce qui ne peut s’expliquer que par le mot que vous utilisez au Sénégal, la Téranga. Je me suis senti bien accueilli au Sénégal, j’ai essayé de jouer mon rôle, certains ont apprécié plus que d’autres », ajoute-t-il.

« J’ai eu le privilège aussi d’avoir accès directement au Président de la République. Je lui ai donné humblement des conseils. C’étaient des conseils du Fmi, je n’étais que le représentant d’une institution. C’était toute une équipe derrière moi. Et il me semble que grâce à ces conseils, il y a eu des améliorations, surtout au niveau des finances publiques », affirme Alex Segura. Aujourd’hui, remarque l’ex-représentant résident du Fmi, le Sénégal ne se trouve pas dans cette même position difficile dans laquelle il était il y a un an.

Et durant les trois années de sa mission, M. Segura, confirme avoir trouvé partout, au ministère des Finances, dans les autres ministères et ailleurs, des Sénégalais très préparés et avec qui il pouvait échanger. « On n’était pas toujours d’accord, mais on pouvait trouver ensemble des solutions aux problèmes. Donc, je quitte avec ces sentiments d’amitié et j’espère revenir bientôt au Sénégal ».

Omar DIOUF

Source : Le Soleil

Répondre à cet article