Accueil du site > Actualités > Alioune Badara Cissé à Macky Sall « Réveillez- vous à l’heure qui vous plaira, (...)

Alioune Badara Cissé à Macky Sall « Réveillez- vous à l’heure qui vous plaira, mais réveillez vous quand même »

lundi 18 novembre 2013

L’ex-numéro 2 de l’APR, Alioune Badara Cissé a vidé son sac hier lors d’un point de presse à son domicile animé par ses amis et sympathisants de Saint-Louis et de la diaspora. Il n’est pas allé par quatre chemins pour aborder son compagnonnage avec Macky Sall qui l’a destitué de toutes les instances de L’APR.


Lors du point de presse tenu par ses amis, l’ex-numéro 2 de l’APR Alioune Badara Cissé s’est montré très ferme dans ses décisions. Il s’est prononcé lors de cette rencontre sur la décision du président de l’APR et de ses ambitions politiques pour la vieille ville non sans demander à ses militants la sérénité et le calme. « Je n’avais qu’un seul souci, c’est d’arriver avant que votre séance soit levée. Votre soutien est extraordinaire. J’ai suivi toutes vos réactions suite à la décision du président de la République. L’avocat que je suis n’a jamais su défendre sa cause. Mais, vous l’avez fait pour moi de très belle manière. Je ne me suis pas concerté avec aucun d’entre vous pour vous décliner l’angle d’attaque » dit-il. A Macky Sall , le frère de parti lui a lancé ses quatre vérités devant une foule en extase. « Monsieur le président de la République Macky Sall, vous ne cesserez jamais d’être qu’un frère et qu’un ami point final. Dieu aura posé sur vous tous les trophées, tous les titres et toutes les qualités, vous resterez un ami, un frère. Pas une seule fois, depuis 1988, jusqu’au 6 novembre 2013, destitué de mon titre de coordonnateur et de membre de secrétaire exécutif national, je ne vous ai jamais demandé quelque chose » a-t –il martelé. L’avocat avec un franc-parler qui lui est propre et un verbe très facile rappelle au Président Macky Sall « vous devez vous souvenir qu’à quelques jours du congrès de 2011, je vous avais dit que je vais vous rendre le coordonnateur. Je ne vous ai jamais dit allons au combat et à l’issue duquel nous allons nous partager le gâteau, jamais. Je ne vous ai jamais dit voilà le poste que je veux occuper jamais dans la vie ! ». Il lui a surtout conseillé de se réveiller à l’heure qui lui plaira mais de se réveiller quand même. S’agissant de ses tournées européennes, il explique que cela est de son propre gré, car il est un commandant qui attaque les lignes adverses. Alors il pense qu’il n’attend pas des instructions et d’ordres de personne. « Je fonce, je conquiers et je rends compte. Maintenant, lorsque vous effrayez votre propre camp, il y a problème » précise t-il. Toutefois, il dit « que je ne sois pas coordonnateur national, que je ne siège pas aussi au secrétariat exécutif national, ce n’est pas grave ». ABC a accepté après la demande de ses amis de porter la candidature de ses militants aux prochaines locales. « Je suis candidat à la mairie de Saint-Louis. Je ne fais pas cela contre personne mais pour ma ville, et pour m’atteler à la tâche du développement de la commune de Saint-Louis. Nous n’attendons la bénédiction d’aucun responsable, d’aucun parti et d’aucune alliance ».

Répondre à cet article