Accueil du site > Actualités > Autoroute Diamniadio-AIBD : le choix d’Eiffage confirmé (médias)

Autoroute Diamniadio-AIBD : le choix d’Eiffage confirmé (médias)

jeudi 27 février 2014

Le choix du groupe français Eiffage a été confirmé, en vue de la construction et l’exploitation de l’autoroute Diamniadio-Aéroport international Blaise Diagne (AIBD) de Diass, dont le coût est estimé à 79 milliards de francs CFA, annoncent des médias français reçus à l’APS.


Autoroute Diamniadio-AIBD : le choix d’Eiffage confirmé (médias) 0 inShare Reprenant un communiqué du groupe français, le site du quotidien français Le Figaro et CercleFinance.com notent que le contrat, conclu par deux filiales du groupe dans le pays, Eiffage Sénégal et Eiffage TP, « représente un investissement total de 121 millions d’euros, financés par l’Etat sénégalais et l’Agence française de développement(AFD), son bailleur de fonds, et par le groupe Eiffage et ses prêteurs ».

Ce tronçon de 16,5 kilomètres à quatre voies permettra de prolonger l’autoroute à péage dite « de l’avenir », qui relie actuellement Dakar à l’échangeur de Diamniadio, par un nouveau segment allant de cet échangeur à l’AIBD, lui-même en cours de réalisation.

Les études et travaux seront réalisés par les deux filiales d’Eiffage « avec la participation d’entreprises sénégalaises », tandis que la mise en place du système d’exploitation sera en partie confiée à une troisième, APRR, selon les mêmes médias.

Eiffage « a été sélectionné à la suite d’un appel d’offres international auquel des entreprises privées nationales ont participé », avait fait valoir l’Agence de promotion des investissements et des grands travaux (APIX) du Sénégal, en mars 2013.

Elle soutenait que « toutes les exigences » de la loi sénégalaise dans ce domaine avaient « été rigoureusement respectées ». L’APIX faisait cette précision en 2013, parce que des entreprises sénégalaises du bâtiment et des travaux publics (BTP) dénonçaient à l’époque le choix du groupe français pour la construction de l’autoroute Diamniadio-AIBD.

A l’époque, un communiqué du Syndicat national du bâtiment et des travaux publics (SNBTP) demandait « avec force à l’Etat de reconsidérer sa position dans ce marché et de procéder à un appel d’offres ouvert et transparent, qui permettra une compétition saine et sauvegardera nos deniers publics ».

Eiffage a construit l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio, qui est un projet de partenariat public-privé (PPP) liant l’Etat du Sénégal à la Banque mondiale (BM), à l’AFD et à la Banque africaine de développement (BAD).

Le coût de cette autoroute est de 380 milliards de francs CFA fournis par Eiffage, la BM, l’AFD et la BAD. Il inclut les montants payés en guise d’indemnisation des riverains de l’ouvrage, qui ont quitté leur lieu d’habitation.

Officiellement, selon les termes du partenariat, Eiffage assurera l’exploitation de l’ouvrage pendant 30 ans (2009-2039), au terme desquels il transfèrera la gestion à l’Etat du Sénégal.

Répondre à cet article