Accueil du site > Politique > CHEIKH BAMBA DIEYE, LEADER DU FSD/BJ : « On ne peut pas, pour la sécurité du (...)

CHEIKH BAMBA DIEYE, LEADER DU FSD/BJ : « On ne peut pas, pour la sécurité du Sénégal, confier notre destin à un homme qui, physiquement, est inapte à ces fonctions, c’est un suicide collectif »

mercredi 8 février 2012

a marche du M23 et des leaders de l’opposition, au troisième jour de campagne électorale, hier, de l’université de Dakar à l’avenue Malick Sy, a connu un franc succès avec une participation massive de personnes sorties pour dire non, comme leurs leaders, à la candidature d’Abdoulaye Wade à la présidentielle du 26 février. En désaccord sur le lieu où devait s’arrêter la marche, à savoir le rond-point de la Poste de Médina, alors que le point de chute devait être le ministère de l’Intérieur, le leader du Front pour le socialisme et le développement/Benno jubbel (Fsd/Bj) a prévenu. « Il y a eu une interdiction qui n’a aucun fondement juridique. La Constitution est supérieure aux arrêtés ministériels et aux décrets présidentiels. Nous avons accepté l’interdiction, dans le souci de préserver les jeunes. Mais c’était la dernière fois, si le ministre de l’Intérieur commet encore cette imprudence, il devra assumer la confrontation qui va se faire. C’était le dernier coup de semonce que nous lancions », a averti Cheikh Bamba Dièye. Le leader du Fsd/Bj de se féliciter de la forte mobilisation qui prouve que les Sénégalais croient au combat du M23 qu’ils ont fait sien. « Si nous rééditons cela, je ne pense pas que Wade puisse y résister. On le fait cinq jours, il s’en ira. On ne peut pas, pour la sécurité du Sénégal, confier notre destin à un homme qui, physiquement, est inapte à ces fonctions, c’est dangereux, c’est un suicide collectif », a


argué le maire de Saint-Louis. Poursuivant il appelle à se battre « sur des questions de principe, de légalité, pour la République. C’est à l’idée que je me fais de la démocratie. Concernant le Fsb/Bj, nous avons une position tranchée, il n’y aura aucune élection à laquelle Abdoulaye Wade devra prendre part. Parce que pour nous, c’est commencer le fondement de ce que nous appellerons le développement du Sénégal sur des positions fausses et erronées ». Pour ce qui est d’un possible désaccord entre les leaders du M23 dans cette campagne électorale, Cheikh Bamba Dièye confie : « Nous sommes des responsables, je ne participerai à aucune combine qui va installer le Sénégal dans une forfaiture électorale, je ne l’accepterai pas, je vais me battre ». Selon lui, le fait que des candidats à la présidentielle ne battent pas campagne est nouveau dans l’histoire du Sénégal. « C’est une situation qui nous est imposée. Wade, si dynamique, si engagé dans sa campagne, a fait off pendant deux jours. Il y a des signes qui ne trompent pas », a ajouté M. Dièye. Le patron du Fsd/Bj a eu à se prononcer sur le cas de Macky Sall qui, depuis deux jours, boude les rassemblements du M23. « Dans le M23, il y a un stock dur de candidats clairvoyants, engagés à mener le combat jusqu’au bout. Ce lot-là me semble être plus important et plus intéressant que n’importe quelle autre envolée en solo. Il y a certains qui ne sont pas venus à la marche, en quoi cela a faibli le mouvement ou diminué l’impact ? Au contraire, certains mêmes ont été amenés à corriger en amenant d’autres pour les faire représenter, idée de donner l’image qu’ils ne sont pas loin. Ce jeu-là ne nous intéresse pas », a-t-il lancé.

Répondre à cet article