Accueil du site > Actualités > Colére des travailleurs des transports aériens : L’aéroport de Dakar tout en (...)

Colére des travailleurs des transports aériens : L’aéroport de Dakar tout en rouge

samedi 16 août 2008

Les travailleurs des transports aériens sont en mouvement. Ils ont décidé d’arborer depuis hier vendredi 15 courant et ce jusqu’au lundi 18 août, des brassards rouges pour manifester leur courroux à leur ministère de tutelle. Le Syndicat Unique des travailleurs des transports aériens et Activités Annexes au Sénégal (Suttaaas) a, dans une déclaration rendu public hier, dénoncé et dit a non à la précarité de l’emploi, à la disparition d’Air Sénégal international, à la détérioration de leurs conditions de vie et de travail et surtout à l’abandon des ex-salariés d’Air Afrique.


Lien recommandé Les transports aériens renouent avec les remous. Les travailleurs affiliés au Syndicat Unique des travailleurs des transports aériens et Activités Annexes au Sénégal (Suttaaas) ont décidé de porter du vendredi 15 au lundi 18 août des brassards rouges. Ce mouvement c’est pour dénoncer « le blocage du dialogue social, imputable au mépris, à l’arrogance et à l’incompétence du Ministre de Tutelle, Farba Senghor ». Ces agents ont mis sur la table un chapelet de griefs et de revendications.

Selon leur déclaration, Baïla Sow et ses camarades veulent dire non « à la précarité de l’emploi, à la disparition d’Air Sénégal international, à la détérioration de leurs conditions de vie et de travail et surtout à l’abandon des ex-salaries d’Air Afrique ». Ils réclament « l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail (révision convention collective, généralisation de l’indemnité de logement, revalorisation de la prime de transport, à défaut de cars de ramassage, assurance retraite complémentaire, définition rapide des modalités de transfert des personnels des sociétés de contrôle documentaire et d’abs dans la convention collective….) ».

Les délégués de Suttaaas ont également plaidé en faveur du redressement d’Air Sénégal international et l’indemnisation rapide et totale des ex-salariés d’Air Afrique. Les travailleurs du milieu des transports aériens ont, également, dans leur plate-forme souligné « le caractère injuste et inopportun du projet d’augmentation des loyers et redevances extra-aéronautiques que le Ministère de Tutelle veut imposer aux compagnies aériennes et sociétés d’assistance aéroportuaire, considérées comme des vaches à lait ».

Ils ont, dans le même sillage, dénoncé « le manque de disponibilité totale du Ministre de Tutelle pour le traitement et le règlement des contentieux sociaux qui minent la plate-forme revendicative (indemnisation des ex-salariés sénégalais d’Air Afrique) au moment où il s’occupe de questions qui se trouvent hors de ses compétences (éducation nationale) ». Baïla Sow et ses camarades se sont, en outre, insurgé contre « les difficultés croissantes et constantes auxquelles font face quotidiennement les travailleurs du secteur surtout en matière de transport et de logement ».

Les délégués de Suttaaas ont, par ailleurs, réclamé la mise en place d’une commission mixte employeurs /Suttaaas pour la définition des modalités de la révision de la Convention Collective des Transports Aériens. Ils ont aussi demandé la mise en place d’une police d’assurance « Retraite Complémentaire » pour tous les agents des compagnies aériennes et sociétés de contrôle documentaire.

Source : Sudquotidien

Répondre à cet article