Accueil du site > Politique > Course pour le fauteuil de Maire de Thies : Les partisans de Talla Sylla (...)

Course pour le fauteuil de Maire de Thies : Les partisans de Talla Sylla exigent sa candidature

vendredi 7 mars 2008

Même si les velléités de report des élections locales se précisent, les militants à la base à Thiès continuent d’épiloguer sur les candidats en lisse à la mairie de Thiès. Les partisans de Talla Sylla regroupés au sein du mouvement de soutien pour l’élection de Talla Sylla, sont montés au créneau pour exiger sa candidature.


A Thiès, le jeu politique pour conquérir le fauteuil de Maire est très ouvert. Les "rewmistes" qui détiennent encore les rênes, se montrent évasifs au sujet de leur participation, alors que les libéraux sont minés par des querelles de préséance qui risquent de leur porter préjudice. Ainsi le jeu politique reste très ouvert, car les votes sanctions planent sur presque toutes les sensibilités.

Sachant que la situation reste jouable, différentes sensibilités commencent à s’organiser pour tenter sa chance. Le week-end dernier, la conscience citoyenne de la Cité Lamy s’était illustrée pour montrer sa volonté de briguer les suffrages des Thiessois sous la bannière de partis politiques dont elle n’a pas révélé les noms.

A leur tour, les partisans de Talla Sylla regroupés dans le mouvement de soutien pour l’élection de Talla Sylla sont sortis de leur mutisme pour exiger la candidature de Talla Sylla à la mairie de Thiès. Selon Lansana Cissé, coordonnateur du mouvement, et qui était conseiller municipal sur la liste du CPC qu’avait dirigée Talla Sylla en 2002, cette candidature est la seule qui peut sauver la cité du Rail.

Selon lui, durant tout son mandat, Idrissa Seck a présidé moins de 5 conseils municipaux, et n’a jamais été présent à Thiès pour écouter les conseillers municipaux ou leurs mandants. Selon lui, cela est inacceptable, et les Thiessois ont aujourd’hui tout compris, et ne laisseront plus jamais "des politiciens d’espèce rampante, incompétents, irrespectueux et dictateurs à leurs heures perdues, diriger les destinées de leur ville".

Et pour l’alternative à l’équipe dirigeante actuelle, c’est Talla Sylla qui répond mieux au portrait robot de l’homme providentiel. Et les partisans de Talla Sylla de lancer un appel à toutes les composantes de la population de Thiès, notamment la société civile, le mouvement associatif pour soutenir une candidature qui, pour Lansana Cissé, est celle de l’espoir pour une commune rayonnante parce que dirigée par un véritable maire qui n’agit pas par procuration mais qui réside dans la cité.

D’ailleurs, note-t-il, Talla Sylla, qui séjourne actuellement aux Etats Unis, se prononcera sur la question le 17 mars prochain à l’occasion d’un grand rassemblement qui aura lieu dans le fief de Keur Cheikh Abdoulaye Yakhine Diop. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, les partisans de Talla Sylla lui ont également demandé de ne point répondre à l’appel de Me Wade pour renouer les fils du dialogue avec l’opposition significative.

Selon les militants et sympathisants du Jëf Jël, cet appel n’est rien d’autre qu’une énième manœuvre politicienne dont le seul objectif est de tromper les observateurs, surtout ceux qui de l’OCI, et de diviser l’opposition à l’approche des élections locales. Et le remède prescrit par les partisans de Talla Sylla, est un large rassemblement autour du plan "walu".

Source : Loffice

Répondre à cet article

134 Messages de forum