Accueil du site > Actualités > Délocalisation de « Kawsara » à Gouye mouride : En attendant le « Ndigël » de (...)

Délocalisation de « Kawsara » à Gouye mouride : En attendant le « Ndigël » de Serigne Bara

lundi 4 mai 2009

Les mourides seront bientôt fixés sur ‘l’affaire Gouye mouride’. Leur khalife général va se prononcer incessamment sur la question. Et pour qui connaît la discipline mouride, nul doute que les talibés se plieront à la volonté de leur guide. Même si d’aucun préjugent de sa détermination à abonder dans le sens de leurs intérêts.


La bataille pour le transfert ou non de la mosquée ‘Gouye mouride’ de Niarry Tally franchit une nouvelle étape. Après sa remarquée sortie médiatique de la semaine dernière, le dahira ‘Maslikoul Djinaan’ de la localité est à l’écoute du khalife général des mourides qui s’est officiellement saisi du dossier, après l’audience qu’il a accordée à son représentant à Dakar, El Hadji Ndiaga Guèye, et quelques membres du dahira.

Selon plusieurs talibés du ‘diwaan ’, El hadji Mouhamadou Lamine Bara Mbacké Falilou promet de trouver une solution définitive à ce problème qui commence à prendre de l’ampleur. Ainsi, révèle-t-on du côté de Niarry Tally, le fils de Serigne Fallou Mbacké va se prononcer incessamment pour mettre fin à toute polémique. Ce qui pousse les membres du ‘diwaan’ à croire que leur guide va abonder dans le sens de leurs intérêts. ‘Nous les mourides, nous avons toujours réussi les chantiers que nous avons entamés. Et ce n’est pas aujourd’hui que nous allons échouer.

Surtout pour cette place qui est pleine de symboles pour notre communauté. Car les défunts khalifes généraux des mourides, Serigne Abdoul Lahat Mbacké et Serigne Saliou Mbacké l’ont bénie. Et ne serait-ce que pour cela, on ne l’échangera contre rien au monde’, laissent-ils entendre.

Pourtant, des rumeurs de plus en plus persistantes font état de la volonté du président Abdoulaye Wade de céder ce terrain initialement destiné à la mosquée Gouye mouride de Niarry Tally aux promoteurs du projet immobilier ‘Kawsara’, après avoir abandonné, sous la pression des populations de Rebeuss, la piste du stade Assane Diouf retenue en premier lieu. Pire, renseignent les talibés mourides, les Chinois investiraient nuitamment les lieux pour y procéder à des travaux de bornage sur ce terrain également acquis par la communauté mouride de Dakar sous le magistère du premier président de la République du Sénégal, Léopold Sédar Senghor.

Et c’est par un bail référencé n°1369 que le président Abdou Diouf, alors Premier ministre, avait accordé le terrain de Gouye mouride à la communauté des mourides de Dakar. Un document dûment signé par le gouverneur de Dakar d’alors, El Hadji Malick Bâ représentant l’Etat du Sénégal et le khalife général des mourides, Serigne Abdoul Ahad Mbacké.

Et les termes du bail de préciser que c’est un terrain de quelque 4 000 m2 que l’Etat leur avait attribué pour servir de lieu de culte à la communauté mouride vivant à Dakar.Une sorte de compensation que les autorités publiques auraient accordée aux mourides après que le khalife général de l’époque, Serigne Abdoul Ahad Mbacké, a accepté de céder le premier espace de prière situé entre Bopp et Ouagou-Niayes à la communauté musulmane de Médina Gounass à Dakar.

Ibrahima DIAW

Source : Walf

Répondre à cet article