Accueil du site > Actualités > Des DJ sensibilisent sur la paix et le développement en Casamance

Des DJ sensibilisent sur la paix et le développement en Casamance

mardi 17 septembre 2013

Des DJ (animateurs) résidant à Dakar et en Casamance veulent, à travers une caravane de trois semaines, s’impliquer dans le retour de la paix et le développement de la région méridionale, a appris l’APS mardi auprès des organisateurs.


Cette 7-éme édition de la caravane de la paix en Casamance a démarré le 4 septembre dernier par Ziguinchor, a précisé Pape Koïta, promoteur de spectacles et membre de l’Association des DJ de Dakar et de la Casamance, au cours d’un point de presse.

Cette caravane qui prend fin samedi a sillonné plusieurs localités de la Casamance naturelle constituée des régions de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda, a précisé M. Koïta, un DJ basé à Dakar.

L’objectif visé à travers cette caravane, ’’c’est de poser une pierre à l’édifice de la paix en Casamance’’, à l’image du lutteur Balla Gaye 2 et des joueurs du Casa Sports, le club fanion de Ziguinchor.

Il a renseigné que les DJ membres de cette association sont des Casamançais qui vivent à Dakar, en Europe et dans la diaspora. Pape Koïta a relevé qu’ils ont au cours de cette édition abordé d’autres thèmes relatifs au VIH/Sida, au paludisme et au développement.

Loulou Fonseca, DJ basé à Dakar, a souligné que l’objectif c’est aussi de sensibiliser les populations sur les vertus de la paix. ’’Avec la guerre, on ne peut rien avoir. C’est avec la paix qu’on peut tout avoir’’, a-t-il déclaré.

’’Chacun peut apporter sa pierre à l’édifice. Le problème, ce n’est pas d’être DJ ou lutteur ou autres. Si chaque Sénégalais prenait son bâton de pèlerin et venait en Casamance, on retrouverait la paix’’, s’est il justifié sur les motivations de cette caravane de la paix.

DJ Fonseca a expliqué qu’ils ont délivré le message de la paix à travers la musique, qui selon lui, est sensée ’’apporter la joie, la connexion et d’autres choses’’.

Il a indiqué que les DJ rencontrent d’abord des responsables de Groupement d’intérêt économique (GIE), des chefs religieux et coutumiers et d’autres leaders d’opinion avant les manifestations culturelles pour les sensibiliser sur la paix et le développement.

Loulou Fonseca a cependant fait observer que la caravane de la paix organisée par les DJ de Dakar et de la Casamance ne dispose pas de moyens financiers, révélant que pour cette présente édition, le budget tourne entre 7 et 8 millions de FCFA.

Répondre à cet article