Accueil du site > Sports > Can 2010 > Dissolution de l’Assemblée Nationale

Dissolution de l’Assemblée Nationale

jeudi 5 avril 2012


La décision du Président Macky Sall de dissoudre l’Assemblée nationale fait jaser dans le camp libéral, notamment les députés. C’est le cas d’Aliou Dia selon qui, le nouveau pouvoir incarné par Macky Sall devrait éviter une dissolution de l’Assemblée nationale pour qu’il ne se retrouve pas dans une situation d’« illégalité totale » relativement à ses prochaines décisions. ‘’Mieux vaut éviter de dissoudre l’Assemblée nationale, parce que l’actuel président de la République n’a pas encore eu l’habilité qui lui permettra de gouverner, par ordonnance, si elle est dissoute’’, a soutenu le leader de Forces paysannes. Selon Aliou Dia, si le président Macky Sall décide d’une dissolution, le pays sera dans l’illégalité totale, parce que l’Assemblée ne va pas légiférer et le président n’aura pas la possibilité de prendre des ordonnances. ‘’Il est important qu’on dépasse cette situation et que le parlement accepte qu’on prolonge, de 15 jours, le délai de dépôt des listes’’, a-t-il dit.

Comme pour répondre au député Aliou Dia, le directeur des structures de l’Alliance pour la République (APR), Mbaye Ndiaye, d’estimer que la décision du président Macky Sall de dissoudre l’Assemblée nationale sera ‘’une mesure salutaire’’ car, elle évitera, selon lui, ’’une forclusion générale’’. ‘’Si le président dissout l’Assemblée nationale, c’est une des mesures salutaires et tous les acteurs politique et l’ensemble du peuple sénégalais devront en être fiers’’, a dit M. Ndiaye. ‘’C’est samedi qu’on devait déposer les listes. Mais aujourd’hui, la classe politique et même la société civile, tous les acteurs savent que c’est impossible de remplir cette condition’’, a-t-il souligné’. Selon lui, si l’Assemblée nationale était maintenue, la forclusion ‘’allait se traduire par une violation de nos lois et règlements’’. Ce qu’il juge inacceptable pour tout le monde.

Répondre à cet article