Accueil du site > Sports > Can 2010 > Exploitation du zircon en Casamance : L’armée s’en mêle

Exploitation du zircon en Casamance : L’armée s’en mêle

jeudi 21 septembre 2017


Faisant écho aux mouvements contre l’exploitation du zircon en Casamance qui organisent la résistance à Niafrang, le néo-député Ousmane Sonko est monté au créneau ce mercredi pour exiger que l’Etat fasse machine arrière et n’implique pas l’armée dans ce qu’il considère comme une nébuleuse.

Il a déploré, à l’occasion d’une conférence de presse, le fait que « depuis quelques temps, on essaie t’intimider la population en déplaçant l’armée nationale sur les lieux ». « Chaque semaine, l’armée débarque sur les lieux avec des chars de combat face à des populations désarmées. Je rappelle que la Casamance n’a jamais été classée zone militaire », dénonce-t-il – non sans demander à l’Etat de ne pas faire le sale boulot au profit d’une multinationale aux visées obscures.

Ousmane Sonko, qui est membre du collectif de lutte contre l’exploitation du zircon à Niafrang de laisser entendre que « le risque le plus inquiétant de cette exploitation, c’est la sécurité ». « Tous les mouvements armés de la zone ont sorti des communiqués pour poser leur véto et manifester leur opposition catégorique à ce projet.

Répondre à cet article