Accueil du site > Actualités > Gré à gré à la Présidence de la République : Birahim Seck indexe le Directeur de (...)

Gré à gré à la Présidence de la République : Birahim Seck indexe le Directeur de la DCMP

mardi 29 janvier 2013

Réagissant au marché de gré à gré passé par la Présidence de la République pour un montant d’un milliard 500 millions, Birahim Seck indexe la direction centrale des marchés publics


Pour acquérir 25 véhicules destinés aux proches du chef de l’Etat et à sa garde rapprochée, la présidence a passé des marchés de gré à gré d’un montant de 1,5 milliard.

Une information révélée par Libération dans sa livraison du lundi 29 janvier. Mais qui a eu le don de susciter l’indignation de Birahim Seck. Ancien membre de l’Autorité de régulation des marchés publics, ce dernier est d’avis qu’il faut incriminer le Directeur de la DCMP. « Je voudrais tout simplement dire que le pouvoir est en train de glisser et c’est inacceptable. Mais sur ces un (01) milliard de francs CFA passé de gré à gré, celui qu’il faut indexer, c’est directement le Directeur central des marchés publics (Dcmp). Parce que rien ne peut justifier une autorisation pour acquérir ces véhicules par le gré à gré. La responsabilité du Directeur de la Dcmp est engagée et il doit donner des explications », estime Birahim Seck qui indique dans les colonnes de Libération lu par Setal.net qu’il avait déjà attiré l’attention des sénégalais sur la manière dont le pouvoir achetait les véhicules au mois de juillet.

Répondre à cet article