Accueil du site > Politique > Idrissa Seck récolte 7.86 % à l’élection présidentielle : Autopsie d’une (...)

Idrissa Seck récolte 7.86 % à l’élection présidentielle : Autopsie d’une déroute

mardi 22 mai 2012


Le suffrage universel s’est exprimé, Macky Sall est le quatrième Président du Sénégal. Le leader de l’APR a coiffé au poteau des leaders de la trempe de Tanor Dieng, Moustapha Niass et Idrissa seck. Ce dernier était l’un des grandissimes favoris pour la succession de Wade, finalement les électeurs le relégueront au cinquième rang avec 7,86% des voix. Le peuple de « Rewmi », s’est réveillé groggy et stupéfait par le résultat obtenu par son leader. Un résultat, bien sur, indigne du talent et du genie politique d’Idrissa Seck.Beaucoup d’observateurs et d’analystes s’accordent à dire qu’il est s’en doute le plus talentueux homme politique de sa génération. En l’espace de cinq ans, Idrissa seck passe de 15% à 7,86% des voix. Incontestablement l’ancien premier ministre à beaucoup perdu en termes de représentativité politique. En politique, aucun échec ne peut être le fait du hasard. Idrissa seck a lui-même maladroitement concouru à l’affaissement de son électorat et de son image de marque. Il faudra un jour que les psychanalystes de la politique se penchent sur le cas idrissa seck, parcequ’ il est un cas patent d’autodestruction. Car Idy, peut être assimilé à l’élève qui a tout pout être le premier de la classe et qui par extraordinaire se débrouille pour ne pas l’être. Ses absences répétées de la scène politique et du débat public, ont fini par créer une fracture, entre lui et le peuple sénégalais. Pour beaucoup de ses compatriotes, seck passe pour un homme politique détaché et loin des aspirations du peuple. Un seul exemple l’illustre à suffisance à leurs yeuxs.Le 23 juin 2011, toutes les forces vives de la nation se donnent rendez-vous devant les grilles de l’assemblée nationale pour faire barrage au ticket de la honte, les leaders politiques sont en première ligne ,mais idrissa seck lui est absent. En ratant le rendez-vous du 23 juin, il venait de griller son dernier joker de crédibilité sur le chemin de la présidentielle de 2012.Un ressort venait de se casser entre celui que l’on appelle communément « idy »et les sénégalais. Sa conférence de presse du jeudi 30 juin n’y fera rien, le mal était déjà fait aux yeux de l’opinion publique. En désertant la scène politique idrissa seck s’est non seulement mis à dos l’opinion publique, mais il à aussi et surtout laissé à Macky Sall les coudées franches dans la conquête et la séduction de l’électorat. Au moment ou Mara s’emmure dans son silence et installe ses quartiers à l’hôtel saint James dans le 16 éme arrondissement de Paris, Macky sall lui, sillonne tout le pays pour rallier le maximum de sénégalais à sa cause. Le leader de l’Apr a très tôt compris, contrairement aux autres candidats, que le vote est de plus en plus planifié chez beaucoup de sénégalais. Par conséquent Macky Sall s’est très tôt attelé à cristalliser les intentions de vote autour de sa candidature. Sa tactique se révélera payante. Au delà de ses absences répétées, idrissa seck à été surtout perdu par sa volonté quasi obsessionnelle de contrôler l’électorat du pds. Le maire de Thiès à toujours pensé, que le PDS était le seul appareil politique qui pouvait lui permettre de réaliser son souhait de devenir le quatrième président du Sénégal.Une scene racontée par une source proche de mara en est une parfaite illustration .Un jour Macky sall et lui se rencontre au salon d’honneur de l’aéroport Léopold Sedar Senghor, l’APR venait d’être portée sur les fonds baptismaux. Apres les salutations d’usages, idy lance à Macky : « Je t’avais dit de ne pas quitter le Pds, ton parti là ne te ménera nulle part ».Et pour toute reponse macky lui oppose un sourire. Rewmi a toujours été un appareil de substitution voir par défaut chez Idrissa seck.Avec son sens habituel de la formule il dira même un jour que : « Rewmi était une terre d’exile ! ». Cette erreur de jugement lui a manifestement été fatale pour le scrutin de 2012. Mais en politique il y a plusieurs vies et idrissa seck peut encore espérer le grand soir. Au vu de ses immenses qualités, le voir sortir de la scène politique sans jamais présider aux destinées du Sénégal, serait un grand gâchis. Il nous aura raté et on l’aura raté ! Abdoulaye Djigo

layemail80@gmail.com

Répondre à cet article