Accueil du site > Économie > Inauguration de la distillerie de la CSS : 12 millions d’Ethanol par an dans (...)

Inauguration de la distillerie de la CSS : 12 millions d’Ethanol par an dans les moteurs

samedi 1er décembre 2007

En inaugurant hier après-midi la distillerie d’éthanol de la Compagnie Sucrière Sénégalaise, le chef de l’Etat a invité les sénégalais à s’investir dans la production de biocarburant. Ceci, en attendant le pétrole fossile off-shore que possède le Sénégal et qui sera exploité prochainement.


Le président Abdoulaye Wade en coupant hier le ruban de la première distillerie d’éthanol de l’Afrique a remercié et félicité Jean-Claude Mimeran qui a été le premier à réagir en mettant en place la première unité ; le premier élément de sa politique en matière énergétique. Cette usine est digne du Sénégal.

Il s’agit d’une usine moderne qui va produire non seulement de l’éthanol mais aussi des alcools et le mérite de M. Mimran aura été non pas de se placer uniquement au stade industriel, mais également au stade de producteur de la matière première. Qu’il en soit donc remercié encore une fois a-t-il dit invitant les autres sénégalais à se lancer dans la production du biocarburant. Le gouvernement a ajouté le chef de l’Etat a sur cette activité un programme qui va se dérouler l’année prochaine avec la production de jathropha et autres. « Le combat économique c’est cela" a indiqué Me Abdoulaye Wade.

"Il s’agit pour tous les pays de réduire la dépendance par rapport à l’extérieur et autant que possible de produire chez nous. Une usine comme celle-là aura d’autres effets que ceux des prix purement. Il y a la création de la main d’œuvre depuis la production jusqu’au produit fini. Et ces différents éléments concourent à faire une économie qui tourne bien" a ajouté le chef de l’Etat qui a par ailleurs encouragé les conseils ruraux à mettre en exploitation des milliers d’hectares et le gouvernement va impulser ce mouvement en mettant en place les intrants : terres et engrais.

André Froissard Directeur general : « L’éthanol ne remplacera jamais le sucre »

"La production d’éthanol ne constitue en aucune manière une menace pour celle du sucre." C’est en substance ce qu’ a révélé le directeur général de la CSS André Froissard. Selon lui, l’éthanol aura une incidence très positive sur le quotidien des sénégalais dans la mesure où on se retrouve avec la possibilité de le mélanger avec de l’essence. Donc la partie de l’éthanol qui sera produite au Sénégal, va amoindrir les importations et devrait améliorer la balance des paiements parce que, pour importer, il faut des devises. En plus, le mélange éthanol-essence va être extrêmement positif en matière de protection de l’environnement à l’image de ce qui se fait à l’échelle planétaire. Donc, le Sénégal sera le premier pays d’Afrique. »

Par ailleurs, André Froissard a noté que " cette nouvelle distillerie est un investissement de 10 millions de dollars qui a été fait en moins de douze mois qui est prêt à être activée mise en production dans le courant du mois de Décembre. La distillerie va permettre de produire en gros par an entre 10 et 12 millions de litres d’éthanol " assure le Dg de la Css qui met en exergue, au passage la création de 90 emplois directs et 215 emplois indirects ".

« Cette fabrique d’éthanol est à l’origine d’un accord quasiment entre M. Mimeran et le président de la République qui ont souhaité se lancer dans la protection de l’environnement, notamment dans la fabrication et l’utilisation du biocarburant. Dans ce vaste programme, la Css accompagne la politique du gouvernement en produisant de l’éthanol " explique M. Froissard. Le directeur précise que la Css avait la possibilité de faire d’autres produits mais le choix a été de faire de l’éthanol pour accompagner cette politique ".

Par ailleurs, le représentant du groupe Mimran dans cette partie du pays a insisté sur le fait que " l’éthanol ne va jamais remplacer le sucre. Je confirme, j’affirme et je rassure la totalité de nos consommateurs que nous sommes bien dans un schéma sucre et éthanol. Nous n’allons jamais faire d’éthanol à partir de la canne. La canne, c’est pour faire du sucre. Et les résidus que nous avions auparavant qui s’appellent la mélasse, vont être reconvertis pour être utilisés dans la fabrication d’alcool. Avant, on exportait cette mélasse. Aujourd’hui elle est reconvertie sur place ce qui sera un produit de plus mais pas un produit de remplacement par rapport au sucre".

source : le Soleil

Répondre à cet article