Accueil du site > Politique > ‘’Je m’en irai, si je n’ai pas la majorité à Kébémer"Abdoulaye Wade

‘’Je m’en irai, si je n’ai pas la majorité à Kébémer"Abdoulaye Wade

jeudi 9 février 2012

Le candidat du Parti démocratique sénégalais (PDS, au pouvoir) Abdoulaye Wade a indiqué jeudi à Kébémer qu’il quittera le pouvoir, s’il n’arrivait pas à avoir la majorité des suffrages dans cette ville d’où il est originaire.

‘’Si j’avais gagné tout le Sénégal sauf Kébémer, je m’en irai, parce que je ne peux pas me séparer de cette ville qui est ma mamelle nourricière’’, a-t-il notamment dit, au cours d’un meeting sur l’esplanade de la mairie de la ville.


‘’Je voudrais, après m’être occupé de tout le Sénégal, me tourner vers cette ville et m’en occuper’’, a encore dit Abdoulaye Wade, précisant qu’après Joal et Louga, villes d’où sont originaires ces prédécesseurs, ‘’c’est au tour de Kébémer d’être la capitale du Sénégal’’.

Sur un autre chapitre, le candidat des Forces allinées pour la victoire (FAL 2012) a demandé aux électeurs ’’d’éviter de jeter des bulletins blancs dans les urnes, d’éviter de les tacheter, où de les salir’’, estimant que cela rend leur vote nul.

Il a ajouté : ‘’Nous avons constaté, lors des dernières élections, qu’il y avait beaucoup de bulletins nuls. Cela, il faut l’éviter, parce que c’est une perte pour le parti dominant, mais également pour le reste des partis en lice’’.

Abdoulaye Wade a également fait savoir que le Sénégal est ’’un pays où la liberté de la presse est respectée, avec une presse libre et indépendante’’.

Selon lui, pour diriger un pays, il faut être un pédagogue et savoir enseigner avec l’exemple du pardon et de la tolérance, même avec ses pires ennemis. ‘’C’est ce que nous ont enseigné nos ancêtres’’ a-t-il confié.

Auparavant, divers orateurs dont le maire de la ville Lamine Thiam, se sont succédé au micro. M. Thiama été copieusement hué par les populations qui lui reprochent de ’’n’avoir rien fait’’ dans la zone.

Le responsable politique du PDS à Darou Mousty, Thierno Lo a dit à l’endroit de son candidat : ‘’Vous nous avez rendus notre dignité et nous, la jeune génération, nous devons copier sur vous pour mériter l’héritage que vous allez léguer’’.

Même son de cloche chez Modou Diagne Fada également responsable libéral à Darou Mousty. ‘’Nous nous sommes réunis, concertés et nous sommes engagés dans une dynamique unitaire pour que la victoire soit belle au soir du 26 février 2012’’, a lancé Diagne Fada. APS

Répondre à cet article

21 Messages de forum