Accueil du site > Actualités > Karim Wade renvoyé devant le juge en juin prochain : les jeunesses libérales (...)

Karim Wade renvoyé devant le juge en juin prochain : les jeunesses libérales s’attaquent au président Macky Sall

jeudi 17 avril 2014

Le renvoi de Karim Wade devant le juge en juin prochain n’est pas du goût des jeunesses libérales qui l’ont fait savoir en s’attaquant au président Sall.


Accueil Envoyer à un ami Version imprimable Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Partager Karim Wade renvoyé devant le juge en juin prochain : les jeunesses libérales s’attaquent au président Macky Sall

Rédigé le Jeudi 17 Avril 2014 à 09:51 | Lu 110 fois | 0 commentaire(s)

Le renvoi de Karim Wade devant le juge en juin prochain n’est pas du goût des jeunesses libérales qui l’ont fait savoir en s’attaquant au président Sall.

Karim Wade renvoyé devant le juge en juin prochain : les jeunesses libérales s’attaquent au président Macky Sall "Bien entendu, le ridicule ne tue pas. Le gangstérisme d’Etat caractérisé par un je m’en foutisme outrancier, et une manipulation indécente des marionnettes de la CREI par le régime, est en train de créer les conditions, qui nous mèneront vers une instabilité politique sans précédent dans ce pays. Pour rappel, après avoir trahi l’espoir de tout un peuple, piétiné notre loi fondamentale, bafoué les lois et règlements, plongé le Sénégal dans une morosité économique inquiétante, Macky s’attaque à d’honnêtes citoyens, qui ont commis le seul tort de ne pas partager son médiocre et farfelu projet politique. Et aujourd’hui, Karim WADE est l’illustration la plus parfaite sur ce gigantesque complot d’Etat. Après l’effondrement de l’accusation sur sa fortune imaginaire, qui était évaluée à 4.000 milliards au début selon le mercenaire de la plume Latif COULIBALY, 2000 milliards selon DANSOKHO, la CREI lui a servi une première mise en demeure pour justifier un montant de 694 milliards, puis 99 milliards, et aujourd’hui, pour prolonger cette prise d’otage, les comploteurs du siècle inventent encore de toute pièce 45 autre milliards dans un compte à Singapour, soit une somme globale de 838 milliards. Et pourtant, d’aprés la presse d’aujourd’hui, le procureur très spécial, dans son réquisitoire, parle de 340 milliards, ce qui constitue une aberration. En réalité, La notoriété grimpante de Karim qui fait de lui la seule alternative crédible, pousse Macky à vouloir le détruire en ordonnant à la CREI de lui servir une troisième mise en demeure, ou d’user de tactiques judiciaires pour lui infliger 10 ans de prison ferme, afin qu’il soit frappé d’une inéligibilité qui l’empêcherait de le chasser du palais en 2017. Un tel coup de force, ne passera jamais quel que soit le prix à payer. L’UJTL condamne fermement cette forfaiture et se dressera fortement et par tous les moyens, contre cette mascarade. On ne peut être plus clair : une troisième mise en demeure ou un simulacre de procès piloté depuis le palais, est synonyme de fin de règne pour Macky SALL. En vérité, les missions assignées à la CREI sont claires. D’une part, comme l’ont dit nos brillants avocats, c’est une arme politique redoutable, permettant une prise d’otage politique, par le biais de la création et la construction de fausses charges (comme le compte de Singapour) contre toute personne que les autorités décideraient de liquider. Une telle juridiction constitue une menace grave et une atteinte à la sécurité juridique de l’ensemble des citoyens. D’autre part, cette juridiction d’exception, permet à une meute de charognards de se baigner dans l’opulence sans vergogne. En effet, Aliou NDAO et ses copains sont juges, experts évaluateurs et administrateurs provisoires. Ils touchent des perdiums faramineux sur les commissions rogatoires et fréquentent les hôtels les plus huppés du monde, ils touchent des indemnités à hauteur de centaines de millions au nom d’une administration provisoire, quelle catastrophe ! L’UJTL dénonce ce grand banditisme perpétré au nom de la justice, qui, en principe, doit être rendu au nom du peuple, mais en l’espèce, elle est rendue au nom d’un homme impopulaire que le pouvoir a rendu absolument fou. Par ailleurs, l’UJTL met en garde le régime de Macky SALL et ses acolytes terrorisés par la venue de WADE, et qui se sont inscrits dans une logique de sabotage de l’accueil populaire que nous lui réserverons. Nous leur disons que notre détermination est sans faille, et nous ne tolérerons aucunement que des personnes vomies par le peuple viennent nous divertir. Nous demandons aux militants et militantes, et aux concitoyens et concitoyennes de venir massivement accueillir son Excellence maitre Abdoulaye WADE, le mercredi 23 Avril à 14 Heures à l’aéroport Léopold Sedar SENGHOR". Vive Maitre WADE !!!!!! Vive le PDS !!!!!!!!!!!!! Vive l’UJTL !!!!!!!!!! Vive le MEEL !!!!!!!!!!!!

Répondre à cet article

1 Message