Accueil du site > Économie > L’UNACOIS s’engage à acheter toute la production locale d’oignon

L’UNACOIS s’engage à acheter toute la production locale d’oignon

SENEGAL-AGRICULTURE-COMMERCE

jeudi 26 avril 2012


L’Union nationale de commerçants et industriels du Sénégal (UNACOIS) s’est engagée jeudi à Dakar à acheter toute la production locale d’oignon avec la perspective d’une baisse des prix, suite à un accord de partenariat avec l’interprofession de l’oignon au Sénégal.

‘’Nous avons signé une convention de partenariat avec les producteurs d’oignon regroupés au sein de l’interprofession (de l’oignon) pour acheter toute la production locale de ce produit dont le prix au détaillant devrait connaître une baisse’’, a expliqué son président Idy Thiam lors de la cérémonie de signature de ce partenariat.

Le ministre du Commerce, de l’Industrie et d’Artisanat, Mata Sy Diallo, a indiqué que ’’les commerçants et les producteurs ont signé les accords de partenariat devant les ministres qui servent de garants pour le respect des engagements pris par les deux parties’’.

’’Cette convention entraine un blocus des importations sur l’oignon qui va se répercuter chez les consommateurs avec une baisse du prix’’, s’est réjouie Mme Diallo.

Selon les responsables de l’UNACOIS, une bonne organisation du marché articulée autour des enjeux de la vente de la production locale sera bénéfique aux producteurs et aux consommateurs.

‘’Non seulement nous nous sommes engagés à acheter toute la production locale, mais nous allons veiller pour un respect strict des prix qui varient entre 210 FCFA bord-champs et 250 FCFA au marché’’, a expliqué Ousmane Sy Ndiaye, secrétaire permanent de l’UNACOIS.

Selon les termes de cet accord entre commerçants et agriculteurs, les oignons produits dans les Niayes et la vallée du fleuve Sénégal seront plus accessibles aux consommateurs avec un prix de 165 FCFA le kilogramme.

Du côté des producteurs, l’on se félicite de la levée des contraintes liées au stockage et à l’écoulement des produits.

‘’Cette signature est une première au Sénégal, car les agriculteurs se sont toujours plaints des conditions d’organisation du marché qui est inondé d’oignons importés. Cet accord vient pour réparer un préjudice’’, a dit Mamadou Ba, président de l’interprofession de l’oignon au Sénégal.

La cérémonie s’est déroulée en présence de Mata Sy Diallo, ministre du Commerce, de l’Industrie et d’Artisanat et de Benoit Sambou , ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural.

Etaient aussi présents les commerçants importateurs d’oignons, les producteurs et Mbaye Kébé, directeur de l’Agence de régulations des marchés (ARM).

Répondre à cet article