Accueil du site > Actualités > L’utilisation du fichier unifié des agents de l’Etat généralisée à partir de (...)

L’utilisation du fichier unifié des agents de l’Etat généralisée à partir de 2014 (ADIE

mercredi 27 novembre 2013

L’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE) table sur une généralisation de l’utilisation du fichier unifié des données relatives aux agents de l’Etat, à partir de janvier 2014, a annoncé son directeur général Khassoum Wone.


S’exprimant mardi, à Dakar, à l’ouverture d’un atelier d’études pour la mise en place d’un système de gestion des imputations budgétaires liées aux frais médicaux des agents de l’Etat, il a déclaré que les résultats des missions confiées au Comité technique du projet « Fichier unifié des données de personnel de l’Etat » ont permis de rendre disponible la première version de la nomenclature du fichier unifié.

Celle-ci « fait communiquer tous les gestionnaires de personnel avec la solde via un fichier unique et cohérent », a déclaré M Wone, annonçant la fin de l’audit physique et biométrique des agents de l’Etat en collaboration avec le ministère de la Fonction publique.

« Il reste maintenant à prendre les actes administratifs et législatifs pour la généralisation de l’utilisation de ce fichier à partir de janvier 2014 », a ajouté le directeur général de l’ADIE.

« Au total, 121.754 fonctionnaires ont été déclarés réguliers et enrôlés biométriquement, 1017 verront leur salaire suspendus et enfin 11.629 seront payés au billetage pendant deux mois pour permettre un dernier contrôle de leur situation », a renseigné M. Wone, parlant des résultats des audits biométriques menés par ses services.

« De plus des statistiques fiables sur la masse salariale, la répartition des effectifs, leurs profils, leur âge, leur sexe, entres autres, sont désormais disponibles et permettront assurément une meilleure gestion du personnel de l’Etat », a-t-il dit.

« Ce travail étant finalisé, nous faisons maintenant cap sur de nouveaux projets encore plus ambitieux pour notre pays quant à la maîtrise de la masse salariale et la modernisation de notre administration publique », a-t-il ensuite annoncé.

M. Wone a cité la mise en place d’un dispositif d’impression des cartes professionnelles biométriques et de contrôle des présences des agents de l’Etat et la création d’un centre de numérisation et d’archivage des dossiers physiques de personnel.

Le directeur de l’ADIE a aussi évoqué la mise en place d’un portail des agents de l’État, d’un système de gestion des imputations budgétaires de la Fonction publique et d’un système de paiement par carte électronique.

Il a par ailleurs annoncé un progiciel pour le traitement des actes de gestion et la constitution du registre national unifié pour les services de l’e-gouvernement (personnes morales, personnes physiques, données géomatiques) autour des agents de l’Etat.

APS

Répondre à cet article

1 Message

  • Un grand affairiste ce gars là, il manipule les gens, cherche à placer ces hommes et à se faire de l’argent. La Ministère des finances a mis un ACP à l’ADIE et ce gars là est en train de recruter un comptable qui vient du cabinet de son commissaire aux comptes !!! Il a fait en sorte que cette personne soit shortlisté dans les candidats, un bon moyen de contourner le contrôle de MEF. A se poser à la question à savoir si le conseil de surveillance de cette institution fait bien son travail.

    Répondre à ce message