Accueil du site > Sports > LAC 2 SUR SA CHUTE MYSTERIEUSE EN CONFERENCE DE PRESE : Si j’avais trébuché (...)

LAC 2 SUR SA CHUTE MYSTERIEUSE EN CONFERENCE DE PRESE : Si j’avais trébuché et tombé, j’allais avoir peur

dimanche 1er avril 2012


Les trois combats (contre Baboye, Eumeu Sène et Modou Lô) sans victoire n’ont pas tari le Lac. Contre le patron de l’écurie « Tay Shinguer », le 8 avril prochain au stade Demba Diop, Papis Cissé veut renouer avec le succès. Lac 2 qui a connu un coup d’arrêt après sa victoire sur Tapha Guèye souhaite se remettre dans le sens de la marche. A une semaine du combat, le challenger d’Eumeu Sène est « fin prêt ! ». Pressé d’en finir avec son adversaire du 8 avril, Lac 2 n’a « négligé aucun aspect de la préparation pour être au mieux de (sa) forme le jour-J. »

Il jure avoir « fait une préparation à deux volets en prenant en compte les qualités de l’adversaire tout en maximisant mes chances ». « Ce combat, je le prends très au sérieux. Notre première confrontation s’était soldée par un nul. Mon entourage et moi avons bien tiré les leçons afin de rectifier les erreurs et renforcer les acquis. Contrairement à mon adversaire qui est allé en France pour mieux se préparer, je suis resté au Sénégal, entouré de professionnels du métier. » Même si Modou Lô a réussi à le stopper, le puncheur de l’écurie Walo dit ne rien perdre de sa science. Il est plus que jamais zen. « Mon vœu est de remporter ce combat.

C’est cette confiance qui m’habite au point de dire à Gaston qu’il peut défalquer de l’argent sur mon reliquat, si toutefois je recule devant Eumeu Sène. Ce dernier n’a pas eu le courage de faire une déclaration pareille. Alors, on va se battre à souhait. Il ne faudra surtout pas faire un combat facile. » Ce discours tranche d’avec son comportement lors des face-à-face, pour une bonne et simple raison : « Je viens pour honorer un contrat tout en respectant les consignes de mon staff. Le plus important n’est pas la signature de contrat, mais le jour-J et ce ne sera pas facile. » Quid de sa chute lors de leur face-à-face à Magic Land ? « C’est normal qu’elle suscite des commentaires. Par la grâce de Dieu, je fais partie des lutteurs qui n’ont pas encore mordu la poussière. Si j’avais trébuché et tombé, j’allais avoir peur. Je suis tombé parce qu’on m’a bousculé. Cette chute n’a rien de mystique et ne m’ébranle pas. Ness avait glissé contre Ama Baldé, mais cela ne l’a pas empêché de gagner. » La guerre psychologique n’est pas gagnée d’avance. Celle de la paix a déjà livré son verdict. Lac 2 décrète « la victoire de la banlieue ». « Eumeu Sène est un grand frère et le restera après ce combat, dit-il, donc, inutile de faire des actes de vandalisme. »

Répondre à cet article