Accueil du site > Culture > Le Grand Prix des Lettres et celui des Arts remis aux lauréats par le (...)

Le Grand Prix des Lettres et celui des Arts remis aux lauréats par le président Wade

mardi 31 janvier 2012

Le président de la République, Abdoulaye Wade, a remis, lundi, lors de la rentrée sollenelle des arts et des lettres, le Grand Prix des Lettres à l’écrivain et dramaturge Cheikh Alioune Ndao, et celui des Arts à l’artiste plasticien Souleymane Keita.


Cheik Aliou Ndao, né en 1933 à Bignona (sud), est professeur d’anglais, poète, romancier, nouvelliste, dramaturge et auteur de nombreuses pièces de théâtres et de nouvelles.

Parlant de lui, le chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, l’a qualifié d’’’écrivain de la totalité’’ du fait de la diversité ses œuvres.

Il a été distingué, entre autre, sur la base de la qualité et de l’originalité de son œuvre ainsi que pour sa renommée internationale par un jury composé de journalistes, de professeurs et d’hommes de lettres, et présidé par Annette Mbaye d’Erneville.

Quant à Souleymane Keita, né en 1947 à Gorée, il est considéré comme l’un des précurseurs de la création contemporaine au Sénégal. Depuis 1969, il expose ses œuvres aux quatre coins du monde.

Il est un artiste d’une renommée internationalement reconnue et enseigne la céramique et la peinture au Jamaïca Arts Center à New-York (USA).

‘’Il est le seul artiste qui a eu à être cité à l’unanimité par le jury. Il présente tous les critères que le jury avançait pour la distinction du lauréat’’, souligne Cheikh Alioune Badiane, président du jury des arts.

Pour le président de la République, Abdoulaye Wade, les deux lauréats ‘’méritent de la Nation et de leurs pairs une véritable distinction à la hauteur de leurs créations et de leur renommée.’’

‘’Ils partagent les traits de créateurs d’exception, dotés d’une sensibilité artistique aiguë, qui fait d’eux des auteurs avertis de leur environnement qu’ils reproduisent dans leurs œuvres par le prisme de l’art’’, souligne Me Wade.

Selon lui, les deux lauréats partagent aussi ‘’la marque de grands créateurs, c’est-à-dire une humilité, une distanciation par rapport à certaines réalités.’’

En marge de cette cérémonie, Me Wade à invité les Sénégalais à être les premiers consommateurs de la production des artistes sénégalais.

‘’Les Sénégalais, a-t-il dit, doivent être les premiers consommateurs des productions de nos artistes qui, aujourd’hui, sont obligés de traverser la Méditerranée pour vendre leurs productions là où l’artiste vit de son produit.’’

‘’La Nation doit être attentive vis-à-vis des artistes qui produisent pour la Nation des biens culturels’’, a-t-il indiqué.

La cérémonie a vu l’élévation au grade de commandeur des arts et des lettres, des personnalités pour leur ‘’présence permanente aux côtés de la communauté culturelle’’.

Il s’agit entre autre d’Abdoulaye Diop, ministre de l’Economie et des Finances, de l’écrivain Aminata Sow FAll, de l’artiste Ablaye Ndiaye Thiossane, de Vieux Sing Faye, de Cheikh Abdoulaye Dieng, etc.

Répondre à cet article