Accueil du site > Politique > Le RDS en alliance avec le PVD de Modou Kara Mbacké

Le RDS en alliance avec le PVD de Modou Kara Mbacké

jeudi 26 avril 2012

Le Secrétaire général du Rassemblement démocratique sénégalais (RDS), Mame Mactar Guèye, a annoncé jeudi son compagnonnage avec le Parti de la vérité pour le développement (PVD) de Serigne Modou Kara Mbacké, en direction des élections législatives du 1-er juillet prochain.


‘’À l’issue de son dernier bureau politique élargi du vendredi 20 avril dernier, le RDS a souverainement décidé, pour les législatives prochaines, de cheminer avec le PVD de Cheikh Ahmadou Kara Mbacké, afin qu’au soir du 1er juillet 2012, notre coalition puisse disposer d’un groupe parlementaire fort, respectable et respecté, acquis à l’idée de sa mission historique de contrôle effectif de l’action gouvernementale’’, a déclaré M. Guèye.

S’exprimant lors d’une conférence de presse, il a expliqué que ‘’le RDS se réjouit modestement d’avoir reçu pas moins d’une demi-douzaine d’offres de partenariats politiques, mais la missive que le leader du PVD, Cheikh Ahmadou Kara Mbacké, a bien voulu adresser personnellement au Secrétaire général du RDS a été déterminante dans le choix du parti’’.

Selon M. Guèye, il a été invité jeudi dernier lors du congrès d’investiture du PVD par son leader. Il s’est en outre félicité ‘’du travail inlassablement fourni par le leader du PVD dans la conscientisation des masses, en particulier, celles juvéniles (…)’’.

‘’Une large frange (de ces jeune) aura été régulièrement soutenue et accompagnée pour se libérer des tentacules sataniques des stupéfiants et leur recyclage dans des programmes humains pour la paix et pour des œuvres d’utilité publique, etc.’’, a dit M. Guèye pour qui, ‘’le véritable changement, c’est le changement de comportement’’.

Abordant par ailleurs le divorce du RDS avec le Parti démocratique sénégalais (PDS), avec lequel il a cheminé ces 12 dernières années, Mame Makhtar Guèye a indiqué que sa formation a été ignorée par l’ancienne formation au pouvoir dans la confection des listes de candidats aux législatives.

‘’Après les élections (la présidentielle), les responsables du PDS ont confectionné des listes aux législatives en catimini en excluant tous leurs alliés pour ensuite informer l’opinion du congrès d’investiture. Je juge ce comportement inélégant et irrespectueux’’, a-t-il ajouté.

Répondre à cet article