Accueil du site > Actualités > Le commisaire Ibrahima Diallo invité par les affaires étrangéres à venir (...)

Le commisaire Ibrahima Diallo invité par les affaires étrangéres à venir repondre aux enqueteurs

mercredi 13 mai 2009

Gadio « file » le consul du Sénégal à Madrid à la Dic En poste à Madrid comme consul, l’ancien directeur du matériel et du Budget (Dmb) du ministère de l’Intérieur sera bientôt devant les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (Dic) pour auditions. Son nom cité dans des affaires judiciaires, le commissaire Ibrahima Diallo s’est vu demander par les Affaires étrangères de venir à Dakar pour « se défendre » s’il n’a rien à se reprocher comme il le clame depuis sa nomination au poste qui avait coïncidé avec l’éclatement du dossier dit des fonds de l’Organisation de la conférence islamique (Oci).


Le chef de la diplomatie sénégalaise, Cheikh Tidiane Gadio, joue la carte de la transparence. Selon des sources très sûres, le ministère des Affaires étrangères a saisi le commissaire Ibrahima Diallo, consul du Sénégal à Madrid, pour lui demander de venir à Dakar répondre aux « questions » des enquêteurs de la Dic. L’ancien directeur du matériel et du budget a beau soutenir à sa nouvelle tutelle qu’il n’a rien à avoir avec les « affaires » dans lesquelles son nom est constamment cité, mais cette dernière lui a demandé de faire illico presto le déplacement sur Dakar. Quid de l’immunité diplomatique dont bénéficie le consul ? « Aucun diplomate ne bénéficie de l’immunité chez soi.

C’est seulement à l’extérieur que cette immunité est valable », renseigne un diplomate de carrière sous le sceau de l’anonymat. Avant même que le commissaire Ibrahima Diallo ne prenne fonction à Madrid, le ministre des Affaires étrangères l’avait « entendu » lorsque son nom fut cité dans l’affaire dite des fonds de l’Organisation de la conférence islamique. À cette époque, l’ancien directeur du matériel et du budget avait rejeté les accusations formulées contre lui, même s’il a reconnu avoir été entendu à la Dic dans le cadre de cette procédure, tout comme son adjoint de l’époque.

Au sein du département des Affaires étrangères, on explique que la meilleure façon pour le consul de se défendre, c’est de venir répondre aux enquêteurs. D’où la décision de Cheikh Tidiane Gadio qui a été saisi dans ce sens par les autorités judiciaires. Il faut dire qu’à côté du dossier des fonds de l’Oci et de la plainte de la défunte A.D révélée par « L’As », c’est une autre accusation portant sur un détournement de fonds de 470 millions de FCFA qui a le plus motivé ce « rappel » à Dakar du consul du Sénégal à Madrid.

Dans cette affaire, la partie poursuivante n’est autre que l’Etat du Sénégal qui, par le biais de l’agent judiciaire, a déposé une plainte contre le responsable principal de la société « Disso Sa » et « co-auteurs » pour faux, usage de faux, escroquerie, détournement de deniers publics et recel. Dans la même procédure, l’agent judiciaire de l’Etat poursuit également la société « Sene d’Afrique ». Dans les deux cas, des montants estimés à 470 millions de FCFA ont été « payés » aux fournisseurs par la Dmb pour des travaux qui n’ont jamais été réalisés.

Cheikh Mbacké GUISSE

Source : L’AS

Répondre à cet article