Accueil du site > Politique > Le cortège d’Abdoulaye Wade violemment attaqué à Nguéniène

Le cortège d’Abdoulaye Wade violemment attaqué à Nguéniène

mercredi 15 février 2012

Il a fallu de peu pour que la tête du chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, soit atteinte par un caillou. Alors qu’il paradait le buste et la tête en dehors de sa voiture décapotable, le candidat de Fal 2012 a été attaqué à coups de jets de pierres par des jeunes partisans du socialiste Ousmane Tanor Dieng. Le véhicule de Wade a été caillassé, ses vitres ont été cassées... La réaction de la garde rapprochée du président n’a pas eu l’effet escompté : les jeteurs de pierres se sont évanouis dans la nature. Le représentant de Fal 2012 dans la localité a lui aussi été attaqué et a eu l’oeil troué. Abdoulaye Wade s’est emporté : « Ce sont des sauvages, ce ne sont pas des démocrates... Si ma garde rapprochée ne s’était pas retenue, il y aurait eu un bain de sang... Ousmane Tanor Dieng, qui se proclame homme d’Etat, est un fasciste. » Il n’oubliera pas de sitôt l’étape de Nguéniène.


Répondre à cet article