Accueil du site > Politique > Le parti d’Idrissa Seck presque totalement « bouffé » par Abdoulaye (...)

Le parti d’Idrissa Seck presque totalement « bouffé » par Abdoulaye Wade

lundi 12 mars 2012


Dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 mars, des responsables de différentes localités de Rewmi, logés dans une grande villa aux Almadies, un quartier huppé de Dakar, ont été reçus au palais par le candidat de Fal 2012, Abdoulaye Wade. Ceci fait suite à l’audience nocturne à la présidence, quelques jours plus tôt, de trente-cinq conseillers municipaux rewmistes de Thiès. Et le ballet ne fait que commencer. Wade envisage de débaucher un à un tous les responsables et gros votants de la formation d’Idrissa Seck, arrivé cinquième au premier tour de la présidentielle, le 26 février. Dans les tous prochains jours, dakaractu est en mesure d’écrire que certains maires de communes d’arrondissement de Thiès et d’autres responsables rewmistes de collectivités locales vont déclarer officiellement leur soutien à Abdoulaye Wade à l’occasion du second tour. Et, à l’image de ce qui s’est passé à Ziguinchor, où Abdoulaye Baldé a totalement phagocyté le Rewmi local, tous les grands responsables nationaux de Fal 2012 sont en train de mener des négociations discrètes pour en faire de même dans leurs fiefs respectifs. Abdoulaye Wade a compris très tôt que le parti d’Idrissa Seck était plus vulnérable et plus prenable que tous les autres. Pour trois raisons au moins. D’abord, des dissensions sont vite apparues dans ses rangs avant l’annonce du soutien d’Idrissa Seck à Macky Sall. Ensuite, plusieurs responsables et militants de Rewmi ne portent pas dans leur coeur le candidat de la coalition Macky 2012 en raison de la sourde rivalité qui l’oppose à leur leader. Enfin, les rewmistes, plongés dans une traversée du désert depuis la disgrâce d’Idy, en 2004, sont à bout de souffle et n’ont plus pour la plupart la force de continuer à s’opposer au pouvoir

Répondre à cet article