Accueil du site > Actualités > Le sénateur Meissa Sall du Pds accuse Pape Diop d’être « de mèche avec Idrissa (...)

Le sénateur Meissa Sall du Pds accuse Pape Diop d’être « de mèche avec Idrissa Seck »

mercredi 12 septembre 2012

En plus du fait que le sénateur Meissa Sall ne reconnait pas Pape Diop comme le représentant des sénateurs du Parti démocratique sénégalais, il soutient mordicus que le leader e Bokk Gis Gis a une alliance avec le maire de Thiès Idrissa Seck.


Meissa Sall n’est pas tendre avec son ancien frère de parti à qui il reproche de ne pas avoir de contacts avec les autres sénateurs. « Première chose : Pape Diop ne peut pas aller là-bas et parler en notre nom. Il ne considère pas les sénateurs. Il ne reçoit même pas les sénateurs, particulièrement nous les membres du Bureau » a déclaré M. Sall qui avoue ne pas savoir le pourquoi d’une telle attitude. « D’ailleurs, je ne suis pas surpris quand il a créé ce parti (NDLR : Bokk Gis Gis, plutôt un mouvement). Depuis trois ans, il est de mèche avec Idrissa Seck ; ça je l’ai dit partout » a-t-il confié. Il a, toutefois, refusé de donner les preuves de ce qu’il avance tout en assurant qu’il l’a. « Je ne peux pas vous en donner les preuves, je te le jure…Je rappelle que j’étais flic. J’en ai la preuve. J’ai quitté la police en 1974 pour rejoindre le Parti démocratique sénégalais (Pds). J’ai été élu secrétaire général des jeunes de Dakar en 1976 au cinéma Al Akbar avec Moustapha Diakhaté » a expliqué Meissa Sall.

Selon lui, même l’aide de camp de l’ex-président de la République, le Général Bara Cissokho lui en a fait part à leur mentor. Le premier vice-président du Sénat, Kansoubaly Ndiaye lui en a également soufflé un mot. « Meissa, tu as pourtant raison » lui a-t-il dit. En ce qui concerne la proposition d’Oumar comme coordonnateur national du Pds qui aurait été la cause du départ de Pape Diop du Pds, le sénateur estime que ce n’était qu’un prétexte sinon pourquoi a-t-il refusé de revenir lorsqu’ils lui ont proposé de revenir occuper le poste.

Répondre à cet article