Accueil du site > Sports > Can 2010 > Les taches noires du gouvernement ?

Les taches noires du gouvernement ?

jeudi 5 avril 2012


Le président de la République, Macky Sall a finalement cédé à la pression du lead vocal du Super Etoile, Youssou Ndour. L’artiste est nommé à la tête du ministère de la culture et du tourisme. Pour nombre de compatriotes, certes le leader du Mouvement Fekké Maci Bolé a joué sa partition pour le départ de Me Wade du pouvoir, mais il n’a pas le profil de l’emploi pour occuper un portefeuille ministériel.

Est-il suffisamment outillé pour donner une vision claire à ce département qui tarde véritablement à décoller ? Certainement, il n’est pas nommé à ce poste pour confier tout le travail aux techniciens. Serait-il capable de se hisser au-dessus de ses intérêts personnels. Youssou Ndour est artiste-musicien qui a son orchestre, son groupe de presse, pourra-t-il s’oublier et ne mettre en avant que la République ? Dans le milieu de la culture Youssou Ndour est très loin de faire l’unanimité, saura-t-il se mettre au-dessus des querelles personnelles ?

Youssou Ndour aurait pu mettre à l’aise le Président Macky Sall qui pense qu’il a une dette morale envers le patron de Fekké maci bolé. Mais la République est au-dessus des calculs personnels et des amitiés. Youssou Ndour ferait un bon conseiller culturel du président de la République ou un député dans la prochaine Assemblée nationale.

Autre fait à signaler : la présence de Mata Sy Diallo dans le gouvernement. Moustapha Niasse l’a sûrement choisie, mais ce choix semble s’opposer à sa volonté de préparer la relève au sein de l’Afp.

L’on se demande si le Premier ministre est bien inspiré de cumuler le portefeuille de l’Enseignement supérieur et celui de porte-parole du gouvernement. Le secteur connaît beaucoup de problèmes pour disperser les forces du tout nouveau ministre dans la communication du gouvernement. Certes, Abou Lo, le ministre de la communication qui est un consultant en système d’assurance et de développement de logiciels, n’est pas suffisamment outillé pour porter la parole du gouvernement.

Dans ce cas pourquoi ne pas mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Visiblement, le Président Macky a voulu renvoyer l’ascenseur à des souteneurs qui ont dû mettre la main à la poche.

Répondre à cet article