Accueil du site > Politique > MEETING Mobilisation, accusations, menaces,... : Wade au sommet de son art (...)

MEETING Mobilisation, accusations, menaces,... : Wade au sommet de son art - Il veut une Présidentielle en 2015 et une commission de transition

dimanche 23 novembre 2014


Le quartier de Colobane et ses environs ont été encore une fois secoués par les rassemblements politiques toujours à partir du même endroit. La Place de l’Obélisque a refusé du monde avec le meeting du Front patriotique pour la défense de la République présidé par le secrétaire général du Pds.

Abdoulaye Wade retrouve les siens. La Place de l’Obélisque redécouvre les masses politiques indignées. Le pouvoir a changé de mains, cette fois-ci, elle a accueilli les Libéraux et leurs alliés du Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr). L’ancien chef de l’Etat a renoué hier avec les bains foules, à l’occasion de ce rassemblement. Aucun détail n’a été de trop pour s’afficher en bleu-ciel ou en jaune. Rien d’autre n’a été non plus négligé pour acheminer les militants. En renseigne le parking de cars « Ndiaga Ndiaye » improvisé autour de cette place politiquement « martyrisée » que le principal hôte du jour, Abdoulaye Wade retrouve pour la première fois, depuis son départ du pouvoir. Arrivé en grande pompe, les souvenirs ne lui ont pas manqué pour y avoir terminé sa campagne lors de la Présidentielle de 1988, mais aussi pour y avoir vécu les évènements du 16 février 1994. Ceux-ci avaient occasionné la mort de six policiers officiellement. Ce rassemblement d’hier a été une aubaine pour les vendeurs de sandwich et d’eau fraîche. Des marchands ont écoulé pour la circonstance des effigies du leader du Pds, à travers des posters, des banderoles et des Tee-shirts. A 15h, les militants regagnent par groupuscules la Place de l’Obélisque. Ils dépassent des cohortes de bérets rouges armés de matraques, se protégeant avec des gilets et des casques. Ces derniers quadrillent le secteur de Colobane et surveillent toutes les voies d’accès au lieu de la manifestation de l’opposition. Des unités motorisées assurent les rondes.

Réquisitoire contre Macky Sall Les Forces de l’ordre se sont surtout massées au rond point de Gibraltar pour dissuader toute tentative de marcher sur le centre-ville. Elles ne sont pas moins attentives aux attroupements des partisans et sympathisants du Pape du Sopi. Tous convergent vers le sanctuaire de la classe politique, certains en souriant, d’autres en scandant des slogans hostiles au Président Macky Sall et à son gouvernement. Les pancartes ont été plus édifiantes sur les affaires à dénoncer que les discours. « Macky Sall dégage ! Libérez Karim Wade, les 500 000 emplois promis par Macky Sall,… ». Les messages traduisent les priorités des organisateurs. Les porteurs de pancartes rivalisent d’endurance pour exhiber leurs slogans plus haut. Le gratin du Parti démocratique sénégalais se bouscule déjà à la tribune. Les agents préposés au maintien de l’ordre ont du mal à orienter les invités. Les rappeurs Pacotille et 10 mille problèmes galvanisent les troupes de militants. Ils partagent cette tâche avec des chanteuses. Les éloges de Abdoulaye Wade rencontrent la communion du public. Huées et signes d’approbation se confondent lorsque Macky Sall est traité de tous les noms d’oiseaux. Soudain, Farba Senghor et Mayoro Faye annoncent l’arrivée imminente de Me Wade. La foule s’excite davantage. Annoncé à maintes reprises, le patron du meeting apparaît à 17h 16mn. Son véhicule est noyé dans une escorte composée de jeunes qui ont choisi de marcher pour accompagner leur leader à la place de l’Obélisque. Empruntant les marches de la tribune à côté de son épouse Viviane, son arrivée a créé du désordre. Malgré les appels de Farba Senghor, les organisateurs ont tergiversé pendant une dizaine de minutes pour que Me Wade et sa délégation soient visibles des caméras. Puis, les orateurs se succèdent au micro sur invitation de Pape Samba Mboup. Ainsi, démarre le réquisitoire contre le Président Macky Sall et son système. Jusqu’aux environs de 19h.

source : Lequotidien

Répondre à cet article

24 Messages de forum