Accueil du site > Sports > Can 2010 > Macky Sall aux journalistes : « Il y a beaucoup de parasites dans votre (...)

Macky Sall aux journalistes : « Il y a beaucoup de parasites dans votre milieu ; les »Wax sa khalat« et les revues de presse sont une pollution qui empêche au pays de travailler »

mercredi 27 août 2014

Le président de la République, Macky Sall a présidé ce matin la cérémonie d’installation du tribunal des pairs pour la profession de journaliste. Cette structure où siègent les membres du Conseil d’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie des médias aura pour rôle l’autorégulation du métier des journalistes et des techniciens de la communication sociale. D’ailleurs, le chef de l’Etat s’en est durement pris à ceux qu’il qualifie de « parasites » du milieu.

Macky Sall aux journalistes : « Il y a beaucoup de parasites dans votre milieu ; les »Wax sa khalat« et les revues de presse sont une pollution qui empêche au pays de travailler »


Le président de la République qui a félicité l’initiative des hommes des médias, de créer leur propre instance d’autorégulation, a invité toutes les professions à suivre l’exemple. Ce dernier qui a déclaré que les journalistes seront dorénavant jugés par le tribunal des pairs (Cored), promet de privilégier ce tribunal, en le reconnaissant et en le soutenant à atteindre ses objectifs.

Ainsi, le président Sall a poursuivi son discours en promettant un renforcement des structures de la presse, et une élaboration d’un nouveau code de la presse. Avant d’annoncer une rencontre de partage sur la question du code de la presse très bientôt avec les députés, le comité scientifique du code de la presse, les journalistes et la société civile.

Ainsi, Monsieur le Président de République a invité les juges et les journalistes à plus d’indulgences. « En tant que juges, vous n’échapperez pas aux critiques, ne cédez pas, car votre mission relève de la moralité » à t-il servit aux juges des pairs. Avant de s’en retourner aux journalistes auxquels il rappelle que, « chaque journaliste doit être son propre juge. Soucieux de son image et de l’accès à la population à la bonne information ».

Toutefois, M. Macky Sall qui n’a pas manqué de soulever l’existence de parasites dans le milieu des médias. Avant de jeter une critique acerbe sur les émissions de « Wax sa khalat » et la façon de faire des journalistes qui font la revue de presse. Selon Macky Sall, « C’est une pollution qui empêche au pays de travailler ».

Répondre à cet article

1 Message