Accueil du site > Actualités > Macky Sall avoue avoir la haute main sur la traque des biens mal (...)

Macky Sall avoue avoir la haute main sur la traque des biens mal acquis

jeudi 7 août 2014


Après la grosse boulette du ministre Mbagnick Ndiaye relative aux pouvoirs de nomination qui seraient ceux de la première Dame, c’est au tour du chef de l’État lui-même de poursuivre la série dans Jeuneafrique.com. Macky Sall y reconnaît en effet avoir la haute main sur les poursuites judiciaires à l’encontre de d’opposants à son régime.

À propos de la traque des biens mal acquis, il a lâché : « il n’y a pas d’acharnement, sur qui que ce soit. Vous seriez surpris par le nombre de dossiers auxquels je n’ai pas donné suite. »

Pour un président qui a construit une part de son image de leader réformateur autour du sacro-saint principe de la séparation des pouvoirs, une telle affirmation paraît sortir d’un trou de lapsus, mais on peut en douter.

Dans ce pays qui bruit d’affaires judiciaires mettant en scène une pléiade de responsables politiques appartenant en gros au Parti démocratique sénégalais (Pds), un tel aveu peut relever d’une volonté de puissance que Sall lui-même estimerait assise et irréversible.

Répondre à cet article