Accueil du site > Sports > Can 2010 > Macky Sall en chef militaire à la prise d’armes

Macky Sall en chef militaire à la prise d’armes

mercredi 4 avril 2012


Debout dans son véhicule, suivi des éléments de la sécurité et du chef d’état-major général des armées, Macky Sall a solennellement procédé à la revue des troupes en tant que chef suprême des armées, mercredi à la Place de l’indépendance lors de la cérémonie de prise d’armes marquant le 52-ème anniversaire de l’accession du Sénégal à la souveraineté internationale.

Ce cérémonial comme les autres qui ont suivi ont été organisés dans la sobriété, mais n’en étaient pas moins marqués par la solennité que revêt pareil évènement.

De nombreux invités civils et militaires, des diplomates, le président de la commission de l’Union africaine (UA), Jean Ping, etc., étaient venus communier autour du thème : ’’Forces de défense et de sécurité et coopération internationale’’ axé sur la formation, l’entraînement et les attachés de défense.

Le thème a été illustré par les 27 drapeaux représentant les attachés militaires au Sénégal et dans le monde.

Si le Sénégal est aimé et respecté au plan international, il le doit à la valeur de ses ressources humaines, expliquent les autorités. ‘’Notre outil de défense est ouvert aux expertises étrangères dans le souci de parfaire les ressources humaines, afin de se mettre au diapason d’un monde qui bouge’’, ajoutent-elles.

Démarrée tôt dans la matinée, la cérémonie a été d’abord marquée par l’arrivée du commandant de la zone militaire N°1, suivie de celle des généraux, venus en groupe, de celles du Haut commandant de la gendarmerie, du chef d’état-major général des armées et du Grand Chancelier de l’ordre national.

Il s’en suivi les arrivées des présidents du Conseil économique et social, de l’Assemblée nationale et du Sénat du Premier ministre, respectivement Ousmane Masseck Ndiaye, Mamadou Seck, Pape Diop et Abdoul Mbaye.

Macky Sall, arrivé à la place de l’Indépendance à 10 heures 4, a été accueilli par le Premier ministre, le CEMGA, le Haut commandant de la gendarmerie nationale et le commandant de la zone militaire N°1.

Après l’exécution de l’hymne national, le chef de l’Etat a procédé, à pied, à la revue des troupes de la garde présidentielle, puis à bord de son véhicule, la revue de l’ensemble des troupes en position à la place de l’Indépendance.

Macky Sall a ensuite a décoré le directeur du prytanée militaire Charles Ntchororé, le Colonel Gora Mbaye. D’autres décorations ont été remises par le Premier ministre par le Haut commandant de la gendarmerie et par le CEMGA.

Au total 1.252 hommes ont participé au défilé militaire et paramilitaire, conduit par le commandant de la Zone N°1, le Colonel Mamadu Samb. Le défilé a été ouvert par la musique principale des forces armées, suivie des écoles de formation (prytanée militaire, école militaire de santé, l’ENOA, l’école des Officiers de la gendarmerie nationale, ENSOA).

Il y a eu ensuite le passage du détachement de la gendarmerie nationale, la garde présidentielle, le détachement inter-armes, la marine nationale, l’armée de l’air, les sapeurs pompiers, la police, le détachement de l’administration pénitentiaire, la douane, les eaux et forêts, le service d’hygiène.

Le passage des anciens combattants a mis fin à la cérémonie de prise d’armes vers 11 heures.

Chef suprême des armes, selon la Constitution, Macky Sall a promis mardi d’apporter son ‘’soutien nécessaire’’ à l’armée sénégalaise, afin d’améliorer ses ‘’conditions matérielles et d’existence’’.

‘’Je mesure mon devoir, en ma qualité de chef suprême des armées, de vous apporter le soutien nécessaire pour améliorer vos conditions matérielles et d’existence, donc le moral’’, a déclaré le chef de l’Etat, lors de son premier discours à la nation prononcé à la veille de la célébration du 52e anniversaire de l’Indépendance du Sénégal.

‘’Forces de défense et de sécurité et coopération internationale’’, le thème du 52-ème anniversaire de l’Indépendance, ’’donne la pleine mesure des exigences que doit remplir une armée républicaine et moderne’’, a souligné M. Sall.

‘’Ces exigences se déclinent en termes de formation, d’entrainement, d’équipement et d’infrastructures de qualité, pour que notre armée réponde de manière efficace à ses missions fondamentales’’, a-t-il expliqué.

Il a annoncé que son gouvernement procédera à ‘’une plus juste réparation en faveur des mutilés et blessés de guerre, par un relèvement conséquent du taux de base de [leur] pension’’.

‘’J’attache aussi une grande importance à la poursuite diligente des programmes sociaux et d’équipement des Forces armées’’ sénégalaises, a-t-il ajouté.

Répondre à cet article