Accueil du site > Sports > Can 2010 > Manifestation du M23 : Deux journalistes étrangers et un policier (...)

Manifestation du M23 : Deux journalistes étrangers et un policier blessés

vendredi 17 février 2012

Malgré l’interdiction du Préfet de Dakar, le Mouvement du 23 juin a tenu à marquer sa présence à la place de l’Indépendance. Repoussés sans cesse par la police à tirs de bombes asphyxiantes, les manifestants revenaient encore par petits groupes. C’est dans cette atmosphère que les forces de l’ordre ont largué des grenades lacrymogènes dans la foule et atteint deux journalistes étrangers. Eux non plus n’ont pas été épargnés : un policier a été grièvement blessé par des jets de pierre.


Le reporter de Ferloo n’a pu vérifier l’identité et l’organe pour lequel travaille le deuxième journaliste touché par une grenade lacrymogène et évacué à l’hôpital le plus proche. ll aurait été acheminé à Principal. S’agissant du premier, c’est dans sa course qu’il a reçu une balle en caoutchouc. Après avoir bénéficié de soins d’une équipe de secours sur les lieux, il a pu décliner son identité : « Je suis photographe indépendant », dit-il dans un français sans accent.

Stationnés au rond-point de Sandaga, des policiers ont été pris d’assaut par un groupe de manifestants. Les pierres pleuvaient sur eux comme des hallebardes. L’un des agents du maintien de l’ordre a d’ailleurs été grièvement touché. Il a eu quand même le temps de répliquer. N’eurent été ses collègues, il allait tiré sur la foule. A balle réelle ? Peut-être. On ne sait pas ! Des traces de son sang ont été visibles sur l’asphalte.

Portfolio

Répondre à cet article

2 Messages de forum