Accueil du site > Société > Manifestation massive contre les déguerpissements : Dakar au bord du (...)

Manifestation massive contre les déguerpissements : Dakar au bord du gouffre

mercredi 21 novembre 2007


Altercations entre Police et commerçants à Sandaga et Pétersen

Des altercations ont lieu depuis 10 heures ce mercredi entre des éléments du Groupement mobile d’intervention (Gmi) de la Police nationale et des commerçants de Sandaga et Pétersen (centre-ville). Les manifestants qui protestent contre leur déguerpissement de leurs lieux à qui se sont joints les commerçants ambulants, ont défié la police en allumant des pneus sur ces artères particulièrement fréquentés. Plusieurs interpellations ont été notées. A suivre dans quelques instants Des altercations ont lieu depuis 10 heures entre des éléments du Groupement mobile d’intervention (Gmi) et des commerçants de Sandaga et Pétersen (centre-ville). Les manifestants qui protestent contre leur déguerpissement de leurs lieux à qui se sont joints les commerçants ambulants, ont défié la police en allumant des pneus sur ces artères particulièrement fréquentés. Plusieurs interpellations ont été notées.

MANIFESTATION MASSIVE CONTRE LES DEGUERPISSEMENTS

Les manifestations se poursuivaient jusqu’à 12 heures sur quatre principales artères de la capitale. Les Avenues Blaise Diagne, Lamine Guèye, les Allées Papa Guèye Fall, Centenaire, la Corniche ouest etc ont été pris d’assaut par de jeunes commerçants qui ont occupé la rue. La situation n’était pas maîtrisée jusqu’à 11 heures 30 minutes et les éléments du Groupement mobile d’intervention (Gmi) de la Police nationale étaient visiblement dépassée par la situation, a constaté notre reporter sur place.

Les Gmi sont dépassés par les manifestants qui ont déferlé dans la capitale Dakar depuis 10 heures. La dispersion des fronts ouverts par les jeunes qui viennent dans leur grande majorité des quartiers de la banlieue (Pikine et Guédiawaye) a rendu difficile l’intervention des forces de l’ordre. Les manifestants en nombre important, ont allumé des pneus et jeté des pierres sur les éléments des forces de sécurité. Ces derniers ont été obligés de reculer en usant de grenades lacrymogènes, à certains endroits. Les manifestants n’ont cependant pas attaqué les commerces et véhicules.

A 12 heures, les manifestants contrôlaient toujours la rue alors que la Police était en train de renforcer sa présence pour faire face.

Source : Nettali

Répondre à cet article