Accueil du site > Économie > Matam : le CNCR demande une aide d’urgence pour sauver le bétail

Matam : le CNCR demande une aide d’urgence pour sauver le bétail

lundi 14 mai 2012

Baba Ngom, le président de la délégation du Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR), chargée de s’enquérir la situation du monde rural à Matam (nord), appelle l’Etat à une d’aide d’urgence ‘’pour sauver le bétail et la population’’ de cette région.


‘’J’appelle les nouvelles autorités de l’Etat à venir en urgence pour sauver le bétail et la population’’ de la région de Matam, en proie à la sécheresse et aux mauvaises récoltes de l’hivernage dernier, a dit Baba Ngom, au cours d’un point de presse.

‘’J’ai effectué pendant trois jours (du 11 au 13 mai), avec mon équipe, une tournée de prise de contact avec le monde rural de la région pour m’enquérir de sa situation, et échanger avec lui sur les résultats de la campagne agricole 2011/12, la commercialisation des productions, la sécurité alimentaire et la gestion du foncier’’, expliqué M. Ngom.

Il a expliqué que sa tournée a pour objectif de se concerter avec les populations rurales sur le niveau des récoltes 2011/12, la campagne de commercialisation, les préparatifs de la campagne agricole 2012/13, les résultats du processus de réflexion conduit par la CNCR sur la réforme foncière.

Il a également évoqué les mesures prises par les nouvelles autorités de l’Etat concernant le déficit alimentaire en milieu rural et la campagne agricole. Les leaders paysans rencontrés ‘’ont attiré notre attention sur la situation alimentaire alarmante et les perspectives sombres pour le prochain hivernage’’, a dit fait savoir.

Selon lui, ‘’ces perspectives sombres’’ sont causées par ‘’l’échec de la campagne agricole 2011/12, le déficit pluviométrique, l’inefficacité de nombreux programmes agricoles mis en œuvre ces dernières années’’.

‘’Face à cette situation, les leaders paysans ont fait appel à l’Etat pour que les mesures urgentes soient prises pour apporter une aide alimentaire aux familles rurales et mettre à leur disposition les facteurs de production nécessaires pour la campagne agricole 2012/13’’, a souligné M. Ngom.

Le nouveau gouvernement, dans sa politique d’éradiquer la pauvreté dans le monde rural, compte ‘’concevoir une politique agricole moins dépendante des aléas climatiques, porteuse de croissance et qui contribue à faire reculer la pauvreté dans le monde rural’’, a-t-il rappelé.

aps

Répondre à cet article