Accueil du site > Politique > Mauvaise nouvelle chez les Fal2012 Wade bloque les fonds Il soupçonne (...)

Mauvaise nouvelle chez les Fal2012 Wade bloque les fonds Il soupçonne certains libéraux de vouloir s’enrichir à travers ses fonds

samedi 17 mars 2012

Alors que le Palais, tout comme le siège du parti, est envahi, chaque jour, par des responsables des Fal2012, désireux de bénéficier d’appuis financiers pour les besoins de la campagne, Wade demande de bloquer les fonds. Le candidat des Fal soupçonnerait certains libéraux et alliés de vouloir juste s’enrichir.


Pour gagner ce second tour, Abdoulaye Wade avais mis sur la table plusieurs milliards (7 milliards de FCFA, selon certains). Mais, la gestion de ce magot pose d’énormes problèmes. Depuis le 2 mars, jour de la prise de fonction de Mamour Cissé, le nouvel argentier des FAL 2012, c’est la guerre au palais. Chaque jour, l’on rapporte des scènes de bagarre fratricide entre libéraux. Mais, depuis hier, Wade aurait pris la décision ferme de bloquer les fonds de campagne qui semblent plus intéresser les responsables de partis que sa réélection. « Il a décidé de bloquer les fonds, parce qu’aujourd’hui, la majorité des libéraux ne croient plus à la victoire. Il lui a été rapporté d’ailleurs, que la seule chose qui les intéresse, c’est de s’enrichir avant que le régime ne tombe », nous souffle un proche de Me Abdoulaye Wade qui appuie cette décision de son candidat. En tout cas, le bureau de l’argentier au Palais ne désemplit plus, depuis le début du second tour de cette campagne électorale. « Plusieurs responsables des Fal2012 sont à Dakar et attendent de l’argent, au lieu d’aller travailler dans leur base, le temps que l’on décaisse les fonds », dit-on. Ce sont des enregistrements audio compromettants de certains libéraux qui ont surtout conforté Wade sur sa position de bloquer les fonds qui font plus de mal que de bien. Dans ces enregistrements, indique notre interlocuteur, Wade a été surpris d’entendre ses compagnons dire : « il faut prendre l’argent, avant de partir » ou encore « Mamour waroul lekk xaalis bi bayi gnou gnoun libéraux yi », (Mamour Cissé ne doit pas bouffer cette argent et nous laisser nous qui sommes des libéraux). Il faut dire que Mamour Cissé qui gère les fonds, est le plus contesté. La majorité des responsables du PDS, Souleymane Ndéné Ndiaye, directeur de campagne en tête, ne cautionnent pas sa nomination à ce poste. Inutile de rappeler qu’il fait aujourd’hui, l’objet de violentes attaques verbales, de la part des caciques du parti. Certains responsables ont déjà fait part à Wade de leur souhait de le remplacer par le Ministre d’Etat, Samuel Sarr. Un confrère rapportait, récemment d’ailleurs, que ce sont les responsables des structures féminines qui sont les plus outrées par la gestion de Mamour Cissé. Courroucée par le traitement dont ont fait l’objet ses sœurs du parti, Awa Diop avait débarqué, samedi dernier, au palais, pour exiger que ces femmes qui ont permis à Wade d’avoir un score honorable au premier tour, soient servies.

Répondre à cet article