Accueil du site > Actualités > Nomination des Directeurs généraux et des PCA : Macky privilégie-t-il la (...)

Nomination des Directeurs généraux et des PCA : Macky privilégie-t-il la camaraderie ?

vendredi 8 juin 2012

Le quotidien Enquête s’est penché, dans sa livraison d’aujourd’hui, sur les nominations de Macky Sall aux postes de Directeurs généraux (DG) et de Présidents de conseil d’Administration (PCA). Nos confrères renseignent que le débat n’a pas encore été posé au sein des alliés du Chef de l’Etat sûrement pour ne pas susciter la polémique à cause des législatives à venir. Toutefois, selon Enquête, repris par Nettali, l’on commence à s’interroger sur ces nominations qui relèvent plus de la loyauté que de la compétence.


Il ne manque pas, en effet, des personnes, écrit Enquête, qui pensent que pour les postes de PCA, l’idéal est de nommer des personnes ayant une longue expérience, pour pouvoir faire le poids, surtout lors de réunions où des décisions, souvent engageant l’avenir des sociétés nationales et agences, sont prises ». Enquête évoque le remplacement d’Ibrahima Condetto Niang par Néné Fatoumata Tall à la tête de la Lonase, ainsi que la nomination de Thérèse Faye Diouf à l’Agence de la Case des tout-petits. Même si cette dernière a de bonnes qualités morales, professionnelles et politiques, sa jeunesse et son manque d’expérience sur la gestion des structures de l’Etat suscitent des questionnements. L’érection du fils de Imam Mbaye Niang, Mame Mbaye Niang, à la tête de la Présidence de surveillance de la Haute autorité de l’aéroport est considérée comme une récompense politique. De même que de nombreux conseillers à la Présidence qui n’ont pas les compétences requises pour occuper ces postes. En revanche, nos confrères de Enquête convoquent les pressions intérieures exercées sur Macky Sall pour justifier sa manière de faire, mais, n’excluent pas une éventuelle rectification du tir après les élections législatives.

REWMI.COM

Répondre à cet article