Accueil du site > Politique > OBSERVATION DE LA PRESIDENTIELLE DU 26 FEVRIER 2012 « Le vote a été (...)

OBSERVATION DE LA PRESIDENTIELLE DU 26 FEVRIER 2012 « Le vote a été transparent et démocratique »

mardi 28 février 2012

Les Missions d’observation électorale de l’Institut Panafricain d’Assistance Electorale (IPAE) et celle du Parlement Africain de la Société Civile ont reconnu hier, lundi 27 février 2012, que l’élection présidentielle du 26 Février s’est déroulé dans le calme, la sérénité, l’équité, la transparence et démocratique. Et elles appellent les parties à la retenue pour consolider la paix.


Le coordonateur de l’équipe d’observateur de l’Institut Panafricain d’Assistance Electorale (IPAE), a affirmé hier, lundi 27 février 2012, à l’occasion du pont d’une presse sur la présentation de la déclaration préliminaire de leur mission d’observation que toutes les conditions devant favoriser un bon déroulement de ce scrutin étaient réunies.

Selon Kamaloh Salif Tourabi, « de la disponibilité du matériel électoral, à la phase de remonté des procès verbaux, en passant la présence dans les bureaux de vote des membres de la Cena et des représentants de partis politique sans oublier la présence des forces de sécurité pour assurer par leur présence dissuasive le bon déroulement de scrutin conjuguée avec la forte mobilisation des populations dans les bureaux de vote, le dépouillement, le décompte des voix dans les conditions conformes aux règles de la transparence et l’accessibilité des résultats dans leur ensemble sont des éléments qui montrent et démontre que ce scrutin est transparence et démocratique ».

De son coté la mission du Parlement Africain de la Société Civile par son président M. Dro Kessé Jean Claude adresse ses félicitations au gouvernement du Sénégal qui a respecté toutes les engagements qu’il avait pris pour garantir la transparence de ce vote et au peuple sénégalais pour sa forte mobilisation.

Toutefois selon lui, la mission regrette les incidences qui ont occasionnées des victimes à Dakar et dans certaines régions pendant la campagne électorale. La présence d’urnes non celées dans certains bureaux, bien que cela n’a présenté aucune conséquence sur l’intégrité des opérations de votes ou elle a été observée. Partant de cela, ces deux structures qui ont eu à déployer plus de 130 observateurs des les régions de Tambacounda, Thiès, Kaolack, Fatick, Kafrine, Louga, Saint-Louis et Dakar appellent toutes les parties prenantes, en particulier la population sénégalaise, à toujours garder le même état d’esprit de paix et de tolérance jusqu’à la proclamation définitif des résultats par des structures compétentes.

Aux partis politiques, elles demandent à recourir aux voies légales en cas de contestation pour la consolidation de la paix.

Répondre à cet article