Accueil du site > Actualités > POUR PLUS D’EFFICACITE DES CORPS DE CONTROLE DE L’ETAT : Le chef de l’Etat (...)

POUR PLUS D’EFFICACITE DES CORPS DE CONTROLE DE L’ETAT : Le chef de l’Etat créé une Commission mixte regroupant l’Ige, la Cour des Comptes, etc

vendredi 15 juin 2012


Le Chef de l’Etat Macky Sall, souhaite, dans le cadre de la bonne gouvernance, donner plus d’efficacité à l’action des corps de contrôle. Et c’est pourquoi, a-t-il demandé au Premier ministre, « pour plus de cohérence, d’exhaustivité et d’efficacité, de mettre en place une Commission mixte de contrôle et d’inspection regroupant l’Inspection générale d’Etat, la Cour des Comptes, l’Inspection générale des Finances et le Contrôle financier ». C’est ce qu’a renseigné le porte Parole du gouvernement, le Ministre Serigne Mbaye Thiam qui lisait le communiqué du conseil des ministres en point de presse.

L’axe Fatick-Kaolack sera carrossable dans les meilleurs délais

Et l’autre décision de Macky Sall, c’est « que l’axe routier Fatick-Kaolack soit rendu carrossable dans les meilleurs délais ». Une route qui a été au coeur du procès qui a opposé l’Etat à Bara Tall Pdg de Jean Lefebvre Sénégal. Aussi, il a demandé la réhabilitation immédiate des principaux axes routiers de la région et dans un horizon temporel raisonnable, « faire de Kaolack un pôle national et international d’éclatement ferroviaire, maritime et routier ». Sur un autre plan, le successeur de Me Wade a demandé « d’étudier la possibilité de conférer un statut spécial à la Communauté rurale de Touba, eu égard à sa taille, sa population et son rôle économique ». Pour le secteur agricole, il est nécessaire aujourd’hui de « diligenter le programme de reconstitution du capital semencier et la mise en oeuvre du programme d’assainissement (eaux usées et eaux pluviales) de la région de Kaolack », a-t-il estimé. Macky Sall a aussi, en Conseil des ministres, demandé la création de « comités départementaux de lutte contre la délinquance », ainsi que le vol du bétail et surtout de « prévoir un dispositif de lutte contre les actes de banditisme et de vandalisme et enfin, de rendre plus rigoureuse la loi sur la répression de l’ivresse publique ». Aussi, le Premier ministre devra veiller à l’élaboration d’un programme de soutien aux événements religieux. Mais, il faudra d’abord « une identification rigoureuse et exhaustive de leur agenda, afin d’anticiper sur les demandes faites par les différentes communautés et permettre ainsi la rationalisation de l’appui de l’Etat ».

… Et s’engage à réhabiliter et renforcer le secteur privé national

KAOLACK - Le Président Macky Sall a aussi manifesté sa volonté de réhabiliter le secteur privé national. Il l’a dit hier au cours de sa visite des chantiers du projet Coeur de Kaolack. Selon lui, le secteur privé national doit occuper la place qui lui revient. Et l’Etat doit opter pour la préférence nationale afin de renforcer le secteur privé national. « L’Etat crée les conditions d’un environnement sain et prospère, mais pour ce qui est de la gestion et de l’exploitation, cela ressort des compétences du secteur privé. Donc nous ferons tout pour consolider le partenariat public/ Privé à plus forte raison lorsqu’il s’agit de privés nationaux », a dit le chef de l’Etat avant d’enfoncer le clou : « On doit dans tous les domaines associer l’Etat et le secteur privé, mais surtout le secteur privé national. Au lieu de nous occuper du secteur privé étranger, nous devons fortifier le nôtre d’abord ».

Répondre à cet article

1 Message