Accueil du site > Actualités > Pour sauver les 7 soldats pris en otage dans le maquis : Salif Sadio donne (...)

Pour sauver les 7 soldats pris en otage dans le maquis : Salif Sadio donne un ultimatum de 2 mois au Président Macky Sall

mardi 31 juillet 2012

Le chef de Atika veut réellement aller à la table de négociation avec les autorités du Sénégal. Selon une source en provenance du maquis casamançais, le chef de la branche armée du Mfdc, Salif Sadio, ne veut, ni plus ni moins, que la relance du processus de paix dans la partie méridionale du pays. Il inviterait le Président Macky Sall à ouvrir, d’ici au mois d’octobre, des négociations entre les différents acteurs de la crise en Casamance. « Seule condition, dit-il, de sauver les Jambars pris en otage ».


a libération des sept soldats de l’armée sénégalaise pris par les rebelles du Mfdc, notamment, par la faction la plus irrédentiste du maquis, celle de Salif Sadio, semble être assujettie à l’ouverture des négociations entre l’Etat du Sénégal et le Mfdc, à travers ses différents démembrements. En tout cas, c’est la conviction nourrie par Salif Sadio, informe un de ses proches avec qui nous sommes entrés en contact. « Si le chef de l’Etat Macky Sall, animé de bonnes intentions dans la résolution de la crise casamançaise, veut créer les conditions de libération des militaires toujours entre les mains des combattants favorables à Salif Sadio, il n’a qu’à parer au plus pressé, ouvrir des négociations de paix entre l’Etat et le Mfdc », informe notre interlocuteur. Avant de laisser entendre : « seule l’ouverture de dialogue, même par l’entremise d’un émissaire, peut sauver les otages. Car, plus longtemps ils resteront entre les mains des combattants, plus risquent-ils d’y perdre la vie. Ce, quand on sait qu’on s’achemine vers une période de recrudescence de la violence en Casamance, avec la fin d’année, période souvent émaillée de violents affrontements entre rebelles et militaires et d’assassinats de personnalités de la localité ; ce qui peut être fatal aux prisonniers. Aussi, avant cette période, l’Etat gagnerait-il à accéder à la main tendue de Salif Sadio, qui dit être disposé à dialoguer avec les nouvelles autorités, afin que la paix revienne dans les cœurs et les foyers dans la verte Casamance ». Aussi, notre source de conclure que l’Etat du Sénégal serait entièrement responsable de ce qui arriverait aux 7 militaires. Sékou Dianko DIATTA REWMI QUOTIDIEN

Répondre à cet article

3 Messages de forum