Accueil du site > Politique > Présidence de l’Assemblée nationale Parfum de deal entre Benno bokk Yakar et (...)

Présidence de l’Assemblée nationale Parfum de deal entre Benno bokk Yakar et Benno Bokk Guiss-Guiss

lundi 7 mai 2012

L’insomnie hante Moustapha Niasse, tête de liste de la coalition présidentielle, depuis l’annonce de la candidature de Moustapha Cissé Lô. Ça, on le savait. Ce que l’on ne savait pas, c’est le deal couvant entre une frange de l’Apr et les libéraux amenés par Pape Diop, ex-Président de l’Assemblée nationale. Et, surprise, des socialistes seraient intéressés par cette offre, sur la tête du leader de l’Afp.


La nature effervescente de « El pistoléro » n’est plus à démontrer. Acerbe dans ses positions, il a aussi, le don de dire ce que tout le monde pense bas ou susurre. Moustapha Cissé Lô, un des fidèles du Président Macky Sall, est aujourd’hui, selon des rumeurs persistantes, à la tête d’une fronde contre le choix opéré sur Moustapha Niasse comme futur Président de l’Assemblée nationale. Déjà, lors de la formation du gouvernement, des voix s’étaient levées, pour contester la mise à l’écart de responsables « Apéristes », au profit d’alliés, jugés « inutiles ». Une situation vite maitrisée par Macky Sall qui avait donné des gages à ses partisans qu’ils seront tous casés. Mais, c’était sans compter, avec la détermination des caciques de l’Apr, qui jugent inégale, la répartition des postes de députés avec leurs alliés du second tour. Les problèmes ont commencé lorsque, brusquement, sans concertation avec ses militants, le Chef de l’Etat a tordu la main à tous, pour imposer Moustapha Niasse comme tête de liste et Président de la deuxième chambre, en cas de victoire. Depuis, le feu couve. Et comment ! Cissé Lô, Pape Diop et les socialistes Selon des sources concordantes, des discussions sont entamées entre la coalition Bokk Guiss-Guiss et des investis « Apéristes ». Des contacts avancés pour fédérer leurs forces, en vue de barrer la route à Moustapha Niasse. Selon toujours nos informations, Pape Diop serait prêt, avec ses futurs députés, à soutenir la candidature de El pistoléro, qui dit maintenir sa position, contre vents et marées. Et, dans cette perspective, des socialistes seraient approchés. Une offre que les socialistes soutiendraient, au regard des querelles intestines, transformées en haine politique entre socialistes et progressistes. Alors, les prolongations de la candidature unique avortée du 26 Février 2012 se joueront sur cette carte. Cependant, si d’aucuns appellent cela une conspiration, dans les cercles de l’Apr, on juge la démarche de Moustapha Cissé Lô « normale et très politique ». « Qui mieux que lui et Mbaye Ndiaye, actuel ministre de l’intérieur, se sont sacrifiés pour la réalisation de l’ambition de Macky Sall », avancent ses partisans. Une vérité partagée aussi par une frange du Pds, dont les probables députés pourraient aussi fédérer leurs forces aux frondeurs. Cependant, l’on ne sait pas encore, la position du Chef de l’Etat sur cette sérieuse affaire. Une bonne frange de l’opinion, ne lui reproche que ses positions souvent extrémistes et non sa fidélité et sa loyauté. Autant d’arguments qui renforcent la popularité de « El pistoléro ». Suffisant pour faire plier son patron ?

Répondre à cet article