Accueil du site > Actualités > Procès Karim Wade : Amnesty International juge irrégulière la Crei

Procès Karim Wade : Amnesty International juge irrégulière la Crei

jeudi 6 mars 2014


A quelques heures de la tenue du procès de Karim Wade, les soutiens se multiplient à l’ancien ministre des Infrastructures. Seydi Gassama qui recevait les membres du mouvement Libérez Karim n’y est pas allé dans le dos de la cuillère avec la Commission de répression de l’enrichissement illicite (Crei). « Si Karim Wade, qui est poursuivi par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) est jugé demain par cette juridiction, quel que soit le verdict de ce procès, le Sénégal n’en sortira pas grandi », a laissé entendre le secrétaire exécutif de Amnesty International.

L’objectif de la visite d’Alinard Ndiaye et ses camarades à Amnesty International est de partager des informations sur le dossier du fils de l’ancien Président.

« Nous avons reçu la visite du mouvement de soutien à Karim Wade, qui est venu nous informer de la situation du dossier de Karim. Nous allons partager ces informations avec nos collègues de Londres pour avoir une position commune et uniforme avec eux », a déclaré le sieur Gassama.

Le défenseur des droits de l’Homme n’ a pas manqué de dénoncer l’irrégularité de la Crei. « Tous les organismes de droits humains sont d’accord que la Crei est une juridiction qui n’est pas conforme et qui ne respecte pas les normes internationales de procès équitable. Nous estimons que tout verdict qui sortirait d’un procès entre Karim et la Crei serait sujet à controverse. Aussi bien au plan national qu’international », a-t-il réaffirmé.

Répondre à cet article