Accueil du site > Actualités > Réaménagement en vue : Après la Présidence, L’obésité guette le gouvernement (...)

Réaménagement en vue : Après la Présidence, L’obésité guette le gouvernement d’Abdoul Mbaye

vendredi 14 septembre 2012


Suppression du Sénat, nouvelles orientations politiques, ce sont les nouvelles trouvailles de Macky Sall pour justifier un réaménagement imminent du gouvernement promis à 25 membres initialement.Au Sénégal, le président Macky Sall n’est pas le seul à prendre du poids. L’obésité guette aussi le gouvernement d’Abdoul Mbaye, que l’on continue de gaver comme une dinde de Noël. De 25 membres promis par le candidat Macky Sall dans l’entre deux-tours de la présidentielle, l’attelage gouvernemental ne cesse de s’étoffer avec les nominations tous azimuts de ministres conseillers qui ne siègent pas au Conseil des ministres.

A en croire le quotidien L’Observateur, « la taille du gouvernement, jusque là comprimée à 25 membres va devoir augmenter avec la suppression du Sénat et éventuellement du Conseil économique et social », selon un (très) proche du président cité par le canard. Ce dernier de préciser qu’« il est aussi prévu la restructuration des services de certains ministères qui avaient des interactions fortes avec des agences nationales aujourd’hui supprimées ».

Il faudra s’attendre donc, dans les jours qui viennent, à des doublons, voire des morcellements de certains départements comme sous l’ère Wade.A l’heure actuelle, si Macky Sall a fini de faire le point avec le chef du gouvernement, il devrait s’en ouvrir sous peu aux alliés de BBY, des souteneurs que l’exécutif chercherait à recaser après la suppression du Sénat. « Des permutations et quelques entrées sont plus attendues que les sorties », conclut le journal, qui voit à travers ces manœuvres visant à allonger la taille du gouvernement, un « wax waxeete » présidentiel.

Répondre à cet article