Accueil du site > Actualités > Regardez comment le policier a été tué (VIDEO)

Regardez comment le policier a été tué (VIDEO)

samedi 28 janvier 2012


Un policier a été tué dans les échauffourées qui ont éclaté vendredi soir à Dakar, après la publication de la liste des candidats à l’élection présidentielle, a appris l’APS du commissaire central de Dakar, Arona Sy.

Fodé Ndiaye, âgé entre 19 et 20 ans, a été tué à Colobane, selon M. Sy.

L’opposition protestait, dans ce quartier, contre l’acceptation, par le Conseil constitutionnel, de la candidature du président sortant Abdoulaye Wade pour le scrutin présidentiel du 26 février.

La police sénégalaise a dispersé, sur la place de l’Obélisque (Colobane), des centaines de manifestants de l’opposition et de la société civile et blessé un journaliste, après que le Conseil constitutionnel a validé la candidature d’Abdoulaye Wade, élu en mars 2000 et réélu en février 2007.

Les manifestants ont dressé des barricades dans plusieurs quartiers de Dakar et brûlé des pneus et d’autres objets pour bloquer le passage dans les rues du centre-ville.

De nombreux leaders du M-23 avaient menacé de protester devant le palais de la République si les juges constitutionnels validaient la candidature d’Abdoulaye Wade, qui a été élu en mars 2000 et réélu en février 2007.

A l’annonce de la validation de cette candidature par les radios, des jeunes du M-23 ont envahi la tribune pour pousser leurs leaders à se rendre au palais de la République comme promis.

En plus de la candidature d’Abdoulaye Wade, les juges ont retenu celles de Macky Sall, Idrissa Seck, Cheikh Tidiane Gadio, Moustapha Niasse, Cheikh Bamba Dièye, Doudou Ndoye, Ousmane Tanor Dieng, Diouma Diakhaté, Amsatou Sow Sidibé, Mor Dieng, Doudou Ndoye, Djibril Ngom, Ibrahima Fall et Oumar Khassimou Dia.

Les candidatures de Youssou Ndour, Kéba Keinde et Abdourahmane Sarr sont déclarées irrecevables.

Le chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, a appelé vendredi soir les opposants qui contestent sa candidature sur ‘’des bases légères’’ à accepter le verdict rendu par le Conseil constitutionnel, afin que tout le monde aille aux élections.

La délégation locale de l’Union européenne (UE) ‘’suit avec attention le déroulement du processus électoral et a pris acte de la publication, par le Conseil Constitutionnel, de la liste des candidats au scrutin présidentiel’’.

L’UE a invité, dans un communiqué reçu à l’APS, tous les candidats ‘’contestant le bien-fondé de cette décision à user des voies de recours prévues par la législation électorale‘’. Elle ‘’appelle toutes les forces politiques à éviter toute décision et acte de violence de nature à nuire à l’exercice du droit de vote des citoyens sénégalais dans le respect des échéances prévues, et à maintenir un climat de paix’’.

L’ambassade des Etats-Unis a appelé tous les Sénégalais à respecter la décision du Conseil constitutionnel, après la publication de la liste des candidats à la présidentielle du 26 février.

L’ambassade américaine au Sénégal a encouragé ’’tous les partis politiques et les citoyens sénégalais à participer pacifiquement au processus politique et à veiller à ce que la prochaine élection présidentielle soit libre, juste, transparente et reflète la volonté du peuple’’.

Répondre à cet article