Accueil du site > Sports > Can 2010 > SECOND TOUR DE LA PRESIDENTIELLE Resocit déploie 4.500 observateurs

SECOND TOUR DE LA PRESIDENTIELLE Resocit déploie 4.500 observateurs

vendredi 23 mars 2012

4500 observateurs vont être déployés par la plateforme du Réseau des observateurs citoyens (Resocit) pour s’assurer du bon déroulement du scrutin du second tour de la présidentielle du 25 mars 2012. La révélation a été faite par les membres de la plateforme hier jeudi 22 mars à Dakar.


La plateforme du Réseau des observateurs citoyens (Resocit) a déployé 4.500 observateurs pour s’assurer du bon fonctionnement du scrutin du dimanche 25 mars prochain. Au premier tour déjà, « ce déploiement du personnel d’observation a été précédé de rencontres avec les plénipotentiaires des candidats et les responsables chargés de l’organisation des élections, notamment le ministre des Elections, le président de la Commission électorale nationale autonome (Cena), la présidente du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) », a déclaré Amadou Ciré Sall, chef de la mission d’observation.

Il a aussi invité les candidats à accepter le verdict des urnes, et à lutter contre la violence afin que le Sénégal « retrouve sa place dans l’espace démocratique ». Pour mener à bien ce travail d’observation, une situation room sera également mise en place « pour la collecte, l’analyse de données et la saisie des autorités afin qu’elles apportent des corrections par rapport aux dysfonctionnements qui seront relevés », renseigne Amadou Ciré Sall.

Le professeur Babacar Guèye a pour sa part informé que ce déploiement d’une mission d’observation domestique « est historique dans l’histoire politique du Sénégal », soulignant que l’observation domestique est interdite dans certains pays africains, la Guinée-Bissau, entre autres. Babacar Guèye d’aviser que la plateforme du Réseau des observateurs citoyens (Resocit) a fait état, de 14 cas d’achat de conscience avérés, le 26 février, jour scrutin du premier tour de l’élection présidentielle. Selon lui « ces cas ont été signalés dans plusieurs localités du pays, notamment à Thiès, Keur-Ndiaye-Lô, Kaffrine, Khombole entre autres ». Le Resocit met à contribution les leaders d’opinion afin qu’ils appellent les candidats et leur camp à respecter les résultats du deuxième tour du scrutin, prévu dimanche.

Sur ce, des recommandations ont été faites par la plateforme qui « invite la communauté internationale au respect des lois et règlements en vigueur au Sénégal ainsi que l’expression de la volonté populaire. Elle appelle l’administration à interdire le port d’armes dans l’environnement des centres de vote, au renforcement de la sécurité autour des bureaux de vote, et à la mise en place du matériel électoral au moins 48 heures avant le déroulement des opérations électorales ». Le Resocit convie également les candidats à cosigner une déclaration sur la non-violence et la paix et à utiliser les voies de recours légaux pour le règlement des contentieux électoraux. Elle interpelle aussi les présidents de bureaux de vote à exercer pleinement leur pouvoir et à prendre des sanctions pour les cas de manquements.

Répondre à cet article

6 Messages de forum