Accueil du site > Actualités > Scandale à l’Hôpital de Thiès : un accidenté reste plus 12 heures sans (...)

Scandale à l’Hôpital de Thiès : un accidenté reste plus 12 heures sans assistance médicale

mercredi 20 septembre 2017

L’hôpital régional de Thiès est malade. Pas de ses médecins, encore moins de son directeur, mais de son personnel. La preuve par Daouda Ndiaye. Victime d’accident, il est resté des heures sans bénéficier de soins faute d’argent. Ce, malgré les instructions du directeur de l’hôpital Babacar Mané.


Le vieux Daouda Ndiaye est originaire du village de Khel, près de Mékhé dans le département de Kébémer. Il était en visite à Thies. C’est sur l’avenue Caen, en face du service de l’hydraulique, qu’il a été sauvagement fauché par une moto Jakarta dont le conducteur a pris la fuite. Transporté à l’hôpital Amadou Sakhir Ndiéguéne de Thiès, le malade est resté d’abords deux bonnes heures sans recevoir de soins faute d’argent. Il était sans accompagnant. N’eût été l’intervention d’une bonne volonté qui a décaissé 10.000 F CFA pour les frais de la radiologie, le vieux Daouda Ndiaye allait passer la nuit sur les bancs des Urgences.

Après la radio la jambe du vieux, il a été décelé une fracture qui allait nécessiter l’immobilisation de sa jambe avec du plâtre, rapporte « Les Echos ». A cet effet, une ordonnance d 20.000 F CFA lui a été remise, alors qu’il n’avait pas d’argent avec lui ni personne pour l’assister.

Le malade est resté jusqu’au lendemain (hier mardi) pour avoir enfin recevoir les soins les soins.

Selon les informateurs du journal, le directeur de l’hôpital a effectué tard dans la nuit une visite dans les locaux des Urgences chirurgicales pour donner des recommandations au personnel soignant concernant le malade Daouda Ndiaye. Des instructions qui n’ont malheureusement pas été suivies par l’équipe de garde qui n’a pas administré les soins nécessaires à Daouda Ndiaye.

Répondre à cet article