Accueil du site > Sports > TAEKWONDO : POUR UN PROBLEME DE SOUTIEN ET DE SPONSORING : Moustapha Kama (...)

TAEKWONDO : POUR UN PROBLEME DE SOUTIEN ET DE SPONSORING : Moustapha Kama rejette des offres mirobolantes d’autres pays et appelle à l’aide

jeudi 21 septembre 2017


Du haut de ses 25 ans, l’international sénégalais de taekwondo, Moustapha Kama, s’était classé huitième dans la catégorie olympique des 58 kilos et fait partie des trente-deux meilleurs du monde pour le Grand Prix Deuxième Série de Taekwondo, qui se tiendra du 22 au 24 septembre 2017. Mais il rencontre un problème majeur de soutien et de sponsoring.

Après avoir réussi à passer le premier tour en Russie, Moustapha Kama souhaite rejoindre les 16 meilleurs dans la troisième série en Grande-Bretagne, pour cela, il appelle les autorités étatiques et les sponsors à venir le soutenir pour passer le cap du Maroc et espérer aller en finale.

Sociétaire du club allemand Taekwondo Competence Center (TCC) depuis octobre 2016, ce licencié en Banque et Finance Assurance peine à assurer les frais liés à sa préparation. Moustapha est médaillé plusieurs fois dans les opens internationaux, ce qui lui a permis de grimper dans le ranking mondial et olympique, avec le drapeau du Sénégal, ce qui lui demande plusieurs moyens pour être dans les conditions optimales de préparation.

Pour le moment, seule sa famille est présente, soutien Moustapha. « J’ai besoin du soutien de l’Etat pour pouvoir continuer ma préparation, parce que je n’ai que la famille qui m’accompagne. J’ai aussi besoin d’être accompagné par des entreprises pour le sponsoring etc. Je représente le Sénégal et je n’ai même pas de bourse et les conditions sont parfois dures et ça ne promet pas, si on veut une médaille olympique. Je fais un appel au ministre des Sports, Matar Ba et aux sociétés à venir me soutenir, pour mon projet qui tend vers les Jeux olympiques 2020 », demande-t-il.

Pour rappel, Moustapha a été côtoyé par d’autres pays européens pour compétir sous leurs couleurs. Des demandes qui n’ont toujours pas reçu de suite venant du Sénégalais Moustapha Kama. « J’ai des offres d’autres pays de l’Europe, mais je n’ai toujours pas répondu, parce que je pense que j’aurai un soutien bientôt de l’Etat du Sénégal. Ils me proposent des sommes minimum de 4000 dollars par mois, mais, en bon patriote, je préfère me battre pour mon pays », clame-t-il fièrement.

JOTAY.NET

Répondre à cet article