Accueil du site > Sports > Can 2010 > Tivaouane : Abdoul Aziz Sy invite les manifestants à évacuer l’esplanade de (...)

Tivaouane : Abdoul Aziz Sy invite les manifestants à évacuer l’esplanade de son domicile

samedi 18 février 2012

e porte-parole du khalife général des Tidianes, Abdoul Aziz Sy Al Almine, a lancé, samedi après-midi, un "dernier appel" aux manifestants qui ont envahi l’esplanade de sa maison à Tivaouane, pour empêcher le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Ousmane Nom de sortir de sa maison, en leur demandant à nouveau de libérer les lieux.


Le marabout avait lancé un premier appel, mais il n’avait pas réussi à faire entendre raison à la foule, venue protester après des jets de grenades lacrymogènes dans la Zawiyah de El Hadji Malick, jeudi, à Dakar.

Malgré ses exhortations, les manifestants ont continué de plus belle à camper sur les lieux. C’est alors qu’il s’est rendu chez le khalife général des Tidjanes.

Après s’être entretenu avec Serigne Mansour Sy, Serigne Abdoul Aziz Sy est revenu à nouveau vers les manifestants pour porter à leur connaissance le message du khalife général.

‘’Dès l’instant où le Khalife a donné des recommandations pour que vous regagniez vos maisons, a-t-il déclaré, il faut accéder à sa demande. Il ne faut pas nous obliger (…) à utiliser d’autres méthodes pour vous faire partir, parce que vous êtes des fils de Tivaouane.’’

Poursuivant son propos, il a exhorté les manifestants à laisser à la famille de El Hadji Malick Sy le soin de trouver une solution à cette affaire.

‘’Il faut nous laisser résoudre ce problème, car ici c’est chez Seydi Hadji Malick Sy. Avec ce que vous faites, vous déshonorez ses fils et petits-fils’’, a-t-il jugé, invitant les manifestants à ‘’ne pas suivre le chemin d’autres (gens) égarés et malintentionnés’’ et qui ne sont pas des partisans de la paix.

Il a terminé en précisant que c’est le "dernier avertissement" qu’il adresse aux manifestants pour qu’ils libèrent l’esplanade de la maison Ababacar Sy.

Jeudi, des grenades lacrymogènes avaient atterri dans la Zawiyah El Hadji Malick Sy, située sur l’avenue Lamine Guèye, lors de la répression d’une manifestation du Mouvement du 23 juin (M23), qui lutte pour le retrait de la candidature du président sortant Abdoulaye Wade.

Cet acte a provoqué la colère de fidèles qui étaient à l’intérieur et l’indignation de plusieurs personnalités dont des hommes politiques et des guides religieux.

Répondre à cet article