Accueil du site > International > Trafic de migrants et vol de voitures : Le Sénégal et la Gambie se « (...)

Trafic de migrants et vol de voitures : Le Sénégal et la Gambie se « disputent » Mouhamed Boilo

vendredi 24 novembre 2017

Trafic de migrants, vol de véhicules et abus de confiance, tels les sont les chefs d’accusation portés contre le sénégalais basé en Gambie, Mouhamed Boilo. Il a été cueilli en Gambie par la Dic suite à deux plaintes déposées contre lui.


Tout est parti de deux plaintes que la Division des Investigations criminelles (Dic) a reçues incriminant Mouhamed Boilo. L’une déposée par Mamadou Socé pour vol de véhicules et l’autre par Amsa Touré pour abus de confiance. Avec ces deux plaintes, les éléments de la Dic ont commencé les poursuites à l’endroit De Mouhamed Boilo.

En effet, le mis en cause avait volé le véhicule de Mamadou Socé pour se rendre à Tamba. Une fois sur les lieux, il vend la voiture à 730 000 FCFA alors que le véhicule se vendait entre 7 et 8 millions de nos francs. A peine qu’il a reçu une avance de 300 000 fcfa, Mouhamed Boilo est revenu à Dakar sans même attendre le reste de l’argent de la vente du véhicule avant de retourner en Gambie où il sera arrêté par la Dic.

Il faisait la navette entre la Gambie et le Sénégal. Et au cours de l’enquête, les redoutables éléments de la Dic ont découvert que le mis en cause faisait aussi du trafic de migrants. Le prévenu Mouhamed Boilo faisait croire à des ressortissants gambiens qu’il pouvait leur procurer des passeports.

C’est ainsi qu’il a pu amasser des millions de ceux-là. Par la suite, M. Boilo a ramené les migrants au Sénégal et précisément dans un appartement meublé aux Almadies en attendant de « se procurer de faux passeports ». Six jours passèrent, le prévenu prit la fuite. Se heurtant à des difficultés dans leur logement, ces gambiens sont rentrés chez eux. Son complice dans le trafic de migrants en Gambie, étant mis au parfum de l’arrestation de M. Boilo a tenté lui de s’enfui mais il sera vite cueilli par la police gambienne.

Les deux complices sont, en ce moment, écroués dans deux pays différents. Seulement, la Gambie sollicite du Sénégals l’extradition de M. Boilo. Ce que les autorités sénégalaises ont refusé jugeant que le prévenu est un des leurs car étant de nationalité sénégalaise. En attendant d’être fixé sur son sort, M. Boilo a été transféré ce mardi matin au parquet.

Source : senenews

Répondre à cet article