Accueil du site > Sports > Can 2010 > Ucad Aliou Sow soutient sa thèse de Doctorat d’Etat és Lettres ce (...)

Ucad Aliou Sow soutient sa thèse de Doctorat d’Etat és Lettres ce lundi

samedi 12 avril 2014


L’ancien Ministre de la décentralisation et des collectivités locales sous Wade soutient ce lundi sa thése de Doctorat d’Etat és Lettres ce lundi à l’Université Cheikh Anta Diop. Sept ans après avoir soutenu avec brio sa thése de Doctorat de 3 éme cycle, il fera fa ce à nouveau à un Jury composé d’éminents professeurs de nationalités différentes, pour cette fois une thèse de Doctorat d’Etat es lettres. La thèse porte sur le sujet « Race, droits humains et intégration économique des Noirs en Afrique du Sud : relecture et analyse de l’impact des relations entre dynamiques coloniales et politiques d’apartheid sur la nouvelle nation arc-en-ciel ». Le Jury est composé de Mamadou Kandji Président, de Mamadou Gaye, Rapporteur et de Komlan Messam Doyen de la faculté des Lettres de l’Université de Lomé, de Gorgui Dieng Professeur Titulaire, de Mamadou Camara Professeur titulaire et de Oumar Ndongo Maitre de Conférence, tous membres. Il faut noter qu’après la perte du pouvoir du parti dans lequel il militait, l’ancien Ministre Aliou Sow est retourné à l’Ucad pour où il dispensait des cours. Parallèlement, il a crée et lancé son mouvement le MPD, Mouvement des Patriotes et Démocrates pour la conquête et l’exercice du pouvoir. Cette thèse témoigne de l’actualité des dynamiques sociales et politiques en Afrique du Sud et leurs conséquences économiques et sécuritaires sur les affaires intérieures de la première puissance économique africaine et de la place de l’Afrique dans les relations internationales. Selon la note de synthèse, sans être un procès du racisme ou de la colonisation, elle trace une voie incitative au pragmatisme et au réalisme idéologiques et programmatiques dans un monde de disparités sociales, de crises économiques récurrentes et de diversité multiformes qui redéfinissent la problématique de l’authenticité identitaire et des différences communautaire

Répondre à cet article