Accueil du site > Actualités > Un gros scandale secoue le ministère de la Justice : un décret a été (...)

Un gros scandale secoue le ministère de la Justice : un décret a été trafiqué

vendredi 7 mars 2014

Au Sénégal, il y a sûrement un scandale du PSE avec toutes les largesses extra professionnelles auxquelles se sont adonnés nos chers ministres. Mais cela ne doit pas occulter le fait que les autres scandales qui ont lieu dans certains ministères soient ignorés.


Pendant que tout le monde avait les yeux tournés vers le groupe consultatif de Paris sur le Sénégal où Macky se démenait comme un beau ‘’wadeton’’ ou petit de Wade pour décrocher près de 5000 milliards CFA, le ministère de la justice, laissé en très bonne santé par Mimi Touré, actuel premier ministre, était l’objet d’un tripatouillage sur une liste qui était soumise à signature.

La manœuvre

Tout se passe chez les notaires ou du moins chez les notaires sans charges. Un des leurs a été retiré d’une liste par le ministère de la justice pour en mettre un autre qui, auparavant, ne faisait pas partie de la liste. Une pratique bien courante au Sénégal.

L’histoire

Tout a commencé par des nominations de nouveaux notaires sans charges à des charges prestigieuses alors que les anciens sont laissés en rade. Comme ce fut le cas de la Notaire Lika Ba nommée à Diourbel puis parachutée à Dakar, aux Parcelles Assainies. Et pourtant, elle était la dernière de la liste des Notaires sans charges. Il y a aussi les cas de Aïda Seck Ndiaye à Thiès, ont tous été nommés bien que positionnés dans le bas de la liste des notaires à nommer. Les autres, bien anciens, qui sont là depuis longtemps, faute de ‘bras longs’ attendent patiemment dans le désarroi.

Alors les 10 notaires sans charges décident de contre attaquer. Ils créent le collectifs des Notaires sans charges et vont au Front. Ils font une conférence de presse et interpellent le Chef de l’Etat, Macky Sall. Ils vont même attaquer certains arrêtés du ministre de la Justice au niveau de la Cour Suprême.

C’est ainsi que Macky Sall, très sensible, décide de faire un geste.

10 charges ont été créées en janvier 2013 pour l’affecter aux notaires sans charges dans le but d’être rétablis dans leurs droits car ils ont été victimes : 3 à DAKAR, 1 à LOUGA, 1 à ZIGUINCHOR, 1 à DIOURBEL, 1 à MATAM, 1 à KAFFRINE, 1 à SEDHIOU, et 1 à KEDOUGOU.

Toutes les enquêtes de moralité ont été faites et les 10 notaires restants attendaient le décret.

Le tripatouillage

C’est là que tout se gâte. La vraie liste des 10 Notaires sans charge qui se sont battus depuis le début est la suivante : Monsieur Edouard Samuel SAGNA, Madame Mame Yandé SARR, Monsieur Ahmadou Lamine Bara NDIR, Monsieur Thierno Mamadou KANE, Monsieur Momar GUEYE, Monsieur Habib Tondéa VITIN, Madame Simone Dioh DOUF, Madame Paulette Gomis NDIAYE, Monsieur Mohamadou BA et Madame Mame Bobo BA.

C’est alors que le Secrétaire générale du Ministère de la Justice envoie un décret à la primature pour le soumettre à la signature du PM. Mais le courrier retourne au secrétariat général du Ministre de la Justice pour correction. Et c’est là le scandale. Quand ledit décret revient à la primature, la liste a changé. Elle n’est plus la même.

Que s’est-il passé ? Un nouveau nom est apparu. Et un ancien nom de la liste a disparu.

Un agent du ministère de la justice sous l’anonymat nous dit : « Ce sont des pratiques courantes car les responsables profitent du retour de courrier pour changer les listes. Il faut placer les camarades de promotion et la clientèle politique »

Où est la Rupture de Macky ? Où est l’ancien Sidiki Kaba de la Lidh ?

Le pouvoir rend fou !

Penda Sow/Dakar.xibaaru.com

Répondre à cet article